Réorganisations douloureuses et "burn-out" à La Poste: neuf facteurs se sont suicidés depuis trois ans

Réorganisations douloureuses et "burn-out" à La Poste: neuf facteurs se sont suicidés depuis trois ans

Publié le 06/10/2016 à 12:51 - Mise à jour à 13:00
©Regis Duvignau/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Depuis trois ans, neuf facteurs se sont suicidés, accusant le plus souvent leurs conditions de travail. En dix ans, La Poste a dû faire face à une baisse d'activité qui a entraîné des réorganisations difficiles pour les salariés.

C’est RTL qui dévoile le décompte macabre: depuis trois ans, pas moins de neuf facteurs se sont suicidés, en pointant le plus souvent du doigt la dégradation de leurs conditions de travail comme étant une des causes de leur geste. Dernier cas en date, celui de Charles Griffond, salarié depuis 34 ans de La Poste, et qui s’est pendu chez lui, dans le Doubs, le 17 juillet. Il accusait dans une lettre son entreprise, résumant ses reproches par ce mots terribles: "Ils m’ont totalement détruit". Outre ces actes, cinq autres postiers ont survécu à des tentatives de suicide qui se sont déroulées, elles, sur leur lieu de travail.

La plupart des plaintes issues des employés de La Poste pointent du doigt une réorganisation difficile, dégradant fortement les conditions de travail. Car l’entreprise doit faire face effectivement à des évolutions majeures et douloureuses: en dix ans, la fréquentation des bureaux de poste a chuté de 2,7 millions de clients par jour à seulement 1,6 million. Et en 2014, 992 bureaux de postes ont connu une activité représentant une heure de travail par jour… au maximum.

La Poste a donc réorganisé le travail de ses employés pour faire face à cette baisse d’activité, ce qui a paradoxalement augmenté la charge de travail des salariés poussés à se démultiplier. Un postier en CDD expliquait d’ailleurs à RTL qu’il a fini en arrêt maladie pour cause de "burn-out", et pour cause: "Je n'ai jamais fini à l'heure (…) Je sortais de cet enfer, il était midi et je savais que je n'avais pas encore fait le quart de ma tournée. Et donc vous pleurez".

La direction de La Poste a conscience du malaise, et depuis longtemps: les premiers rapports d’expertise soulignant les dangers de la réorganisation datent… de 2007. Et en 2014, le syndicat Sud-PTT tirait la sonnette d’alarme, pointant du doigt les réorganisations "incessantes" qui "accentuent le caractère pathogène des organisations de travail". Et qui touchaient même les cadres de direction puique l’un d’entre-eux s’était également suicidé en 2013.

Pour l’instant, La Poste botte en touche puisqu’elle a expliqué à RTL "ne pas se reconnaître dans ces situations de mal-être" et investir chaque année "plus de 30 millions d'euros à la santé et à la sécurité du travail".

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les bureaux de postes ont perdu un million de clients quotidiens en dix ans.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-