De plus en plus de pays optent pour la semaine de quatre jours de travail

De plus en plus de pays optent pour la semaine de quatre jours de travail

Publié le 24/01/2022 à 18:13
Kelsey Chance
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

La semaine de quatre jours de travail par semaine, payés cinq, est déjà pratiquée dans plusieurs pays : en Suisse, au Royaume-Uni ou encore aux États-Unis, des salariés profitent de la semaine de 32 heures.

Quels sont les secteurs qui proposent des journées plus intenses, avec plus de jours de repos chaque semaine ?

Le conseil en informatique, le design graphique, ou encore les médias et communication sont parmi les secteurs dans lesquels la semaine de quatre jours de travail a été testée avec succès depuis quelques années. Alors que des pays comme l'Islande ou la Nouvelle-Zélande montrent la voie, des pays voisins comme le Royaume-Uni ou la Suisse commencent aussi à adopter ce modèle. Outre-Manche, une vingtaine d’entreprises sont associées à un groupe de chercheurs au sein du projet "4 Day Week UK", pour mesurer l’impact de la semaine de quatre jours. Les chercheurs veulent évaluer l’impact de ce changement sur l’environnement et sur l’égalité des sexes. Selon Fortune, aux États-Unis, la semaine de quatre jours pourrait aider notamment à combattre le phénomène de la “grande démission” qui frappe particulièrement ce pays.

La tendance de la semaine de quatre jours pourrait augmenter considérablement les années qui arrivent

Selon un article du Financial Times, alors que la presse internationale accueille avec enthousiasme cette tendance, les pratiques actuelles montrent que ce modèle est particulièrement intéressant, surtout pour les jeunes travailleurs.“Les jeunes managers sont beaucoup plus intéressés par cette idée, que les anciens dirigeants qu'ils sont sur le point de remplacer.” Il faudra donc peut-être attendre le départ des anciennes générations, pour que les entreprises soient plus susceptibles d’adopter ce nouveau modèle. Les études actuelles montrent qu'une semaine de quatre jours augmenterait la productivité tout en rendant les employés plus heureux.

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La semaine de quatre jours pourrait aider notamment à combattre le phénomène de la “grande démission”.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-