Environnement: la crème solaire, véritable poison pour l'océan

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Environnement: la crème solaire, véritable poison pour l'océan

Publié le 07/08/2017 à 13:00 - Mise à jour à 13:07
©Baron Alain/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

En cette période de vacances et alors que les fortes températures incitent à aller se baigner, nombreux sont ceux qui s'enduisent de crème solaire pour éviter les coups de soleil. Mais ce produit ne serait pas vraiment sans risque pour les océans.

C'est l'été et les fortes températures incitent la population à se protéger contre les rayons du soleil. Mais si la crème solaire se révèle être un allier de taille pour notre corps, elle serait un véritable danger pour les océans. En effet, selon de nombreux spécialistes, ce produit, bien qu'indispensable pour lutter contre le cancer de la peau, auraient de nombreux effets néfastes.

Concrètement, deux types de crèmes solaires existent: les chimiques et les minérales. Les premières sont largement utilisées et sont les plus dangereuses pour les écosystèmes. Elles sont composées d'un certain nombre de molécules à l'instar du benzophenone-2 (PB2) ou encore de l'oxybenzone (BP3), des substances utilisées pour contrer les rayons UV et qui participeraient à la dégradation des coraux.

Quant aux secondes, elles seraient beaucoup moins nocives pour la faune sous-marine mais le seraient peut-être pour l'humain. En effet, les conséquences sur la santé des nanoparticules, présents à l'intérieur de certaines crèmes solaires, sont encore méconnues. Par conséquent, l'ONG Green Cross France et Territoires, qui lutte pour la protection des océans, proposent plusieurs solutions pour se protéger correctement tout en protégeant les fonds marins.

Il est ainsi recommandé de privilégier les heures où les rayons du soleil tapent moins fort, ce qui permettra aux baigneurs de s'enduire un peu moins de crème solaire. Mais dans la mesure du possible, il est préférable d'acheter des crèmes minérales labellisées bio. Ces dernières contiennent au minimum 10% d'ingrédients issus de l'agriculture biologique et utilisent un minimum de 95% d'ingrédients naturels.

Au total, on estime qu'entre 4.000 et 6.000 tonnes de résidus de crème solaire se déposerait chaque année sur les massifs coralliens, notamment en Thaïlande, au Mexique ou aux Caraïbes, des zones prisées par les touristes. Selon l'ARVAM (Association de recherche de la valorisation marine), seulement 20 minutes de baignade suffisent pour que 25% des composants de la crème solaire, préalablement étalée, se répandent dans l'eau de mer. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Au total, on estime qu'entre 4.000 et 6.000 tonnes de résidus de crème solaire se déposerait chaque année sur les massifs coralliens.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-