Abeilles: les pesticides néonicotinoïdes interdits par l'Assemblée nationale

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Abeilles: les pesticides néonicotinoïdes interdits par l'Assemblée nationale

Publié le 19/03/2015 à 17:07 - Mise à jour le 26/03/2015 à 18:05
©David W Cerny/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): VL
-A +A

Les députés ont voté ce jeudi l'interdiction de toute une famille de pesticide réputés dangereux pour les abeilles. Victime de surmortalité, cet insecte est essentiel à l'équilibre de la biodiversité.

C'est une victoire pour les apiculteurs et les amis des abeilles, un peu moins pour les fabricants de pesticides. L'Assemblée nationale a voté ce jeudi l'interdiction des pesticides de la famille des néonicotinoïdes à compter de 2016. Ces substances sont accusées depuis plusieurs années de nuire aux abeilles.

Trois pesticides de ce type avaient déjà été interdits en 2013 par la Commission européenne pour deux ans, mais la France a décidé d'étendre cette interdiction à tous les produits contenant cette substance. L'amendement déposé par les députés socialistes Gérard Bapt et Delphine Batho n'avait pourtant pas reçu le soutien du gouvernement. La ministre de l'Ecologie Ségolène Royal juge en effet que cette mesure est contraire au cadre européen qui "ne permet pas une interdiction stricte".

Pour Gérard Bapt, cette interdiction généralisée doit permettre d'éviter que les fabricants de pesticides ne contournent la loi en substituant un nouveau néonicotinoïdes à un autre produit interdit.

Depuis le début des années 2000, les scientifiques ont remarqué que le nombre d'abeilles à travers le monde est en chute libre. Un phénomène identifié en France sous le nom de "syndrome d’effondrement des colonies d’abeilles". Les pays industrialisés sont les plus touchés et rien qu'en France, la population de ces insectes a diminué de 20% entre 2005 et 2010.

S'il est possible de vivre sans miel, la vie sans abeilles serait, elle, beaucoup plus complexe. La santé des abeilles, souvent qualifiées de "sentinelles de la nature", est le reflet de celui de la biodiversité. En tant qu'insecte pollinisateur, elle a un rôle crucial dans l'équilibre naturel et notamment la survie de nombreuses plantes.

Depuis plusieurs années le débat fait rage pour identifier les causes de cette mortalité. Tout le monde est d'accord pour dire qu'elles sont multiples (prédateurs, parasites, apiculture intensive…), mais pour les experts, les pesticides restent les premiers responsables.

 

Auteur(s): VL

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les pesticides néonicotinoïdes sont accusés d'être en grande partie responsable de la disparition des abeilles.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-