Agen: (encore) une nouvelle ZAD après Sivens, Roybon et Notre-Dame-des-Landes

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Agen: (encore) une nouvelle ZAD après Sivens, Roybon et Notre-Dame-des-Landes

Publié le 19/12/2014 à 11:55 - Mise à jour à 12:23
©Stéphane Mahé/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Pierre Plottu
-A +A

Une nouvelle "Zone à défendre" (ZAD) vient de s'installer à Sainte-Colombe-en-Bruilhois, près d'Agen (Lot-et-Garonne). C'est cette fois un projet de zone industrielle qui est contesté.

Les ZAD fleurissent un peu partout en France. Après Notre-Dame-des-Landes, Sivens et, plus récemment, Roybon, c'est au tour de la petite commune de Sainte-Colombe-en-Bruilhois de voir s'ériger une "Zone à défendre" sur ses terres.

Ce n'est encore qu'un embryon de campement, composé de deux tipis occupés par une vingtaine de zadistes, érigé il y a cinq jours seulement. Rien à voir donc avec les grands bivouacs de Notre-Dame-des-Landes ou de Sivens, mais il pourrait bien prendre de l'ampleur. D'autant qu'ici les occupants sont présents légalement: ils sont installés sur les terres d'un agriculteur qui les a appelés au secours.

Joseph Bonotto, 66 ans, a demandé l'aide des zadistes. Alors qu'il se bat depuis plusieurs années maintenant, c'est la dernière solution qu'il a trouvé pour résister à un projet de 215 hectares de zone industrielle qui menace ses terres, la Technopole Agen-Garonne, liée à la future gare TGV d'Agen située sur la ligne à grande vitesse Toulouse-Bordeaux. L’agglomération d’Agen lui a proposé de les lui racheter 12 hectares à moins de 3 euros le mètre carré.

"A un moment, j'ai eu l'impression qu'il n'y avait plus rien à faire... Puis on s'est dit qu'il fallait chercher de l'aide. De là est venue l'idée des zadistes", explique l'agriculteur, rencontré par Francetv info.

Soutenus par la Confédération paysanne et des élus locaux d'Europe-Ecologie-Les Verts, les zadistes d'Agen sont bien décidés à tenir, malgré le froid. "On est en train d’installer de quoi dormir, accueillir des gens. On se bouge beaucoup", assurent à Europe 1 des militants sur place.

"Joseph Bonotto est un lotisseur, c'est quelqu'un qui achète ou possède du foncier et qui fait des lotissements (…). Il est en négociations avec nous depuis un moment et il nous dit +ces 12 hectares laissez-les moi, je vais les lotir moi-même+. Son projet n'est certainement pas de faire 12 hectares de maraîchage de plus", assure de son côté Jean Dionis, maire UDI d'Agen et président de la communauté d'agglomération.

L'élu crie à la manipulation et assure que si l'agriculteur n'est pas satisfait des conditions de rachat de ses terres, il "peut se tourner vers la justice". En attendant, une nouvelle ZAD s'installe.

 

Auteur(s): Pierre Plottu

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La nouvelle ZAD de Sainte-Colombe-en-Bruilhois a démarré il y a cinq jours (Illustration).

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-