Antarctique: le plus grand sanctuaire marin au monde va être créé

Antarctique: le plus grand sanctuaire marin au monde va être créé

Publié le 28/10/2016 à 11:52 - Mise à jour à 12:06
©Kazuhiro Nogi / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Après des années de négociations, un accord a été trouvé ce vendredi en Australie. Une zone protégée s'étendant sur 1,55 million de kilomètres carrés va voir le jour dans la mer de Ross, dans le Pacifique .

La Commission pour la conservation de la faune et de la flore marines de l'Antarctique (CCAMLR) s'est réunie vendredi 28 à Hobart en Australie et un accord a été trouvé. Le plus grand sanctuaire marin du monde va voir le jour permettant de protéger la zone immaculée dans la mer de Ross dans le Pacifique.

Le projet, présenté par les États-Unis et la Nouvelle-Zélande s'étendra sur 1,55 million de kilomètres carrés, dont la plus grande partie à savoir 1,12 millions de kilomètres carrés seront interdits à la pêche, d'après le ministre des Affaires étrangères néo-zélandais, Murray Mc Cully.

L'accord valable 35 ans, se plaçant comme une avancée pour l'Homme, a dû subir quelques modifications afin que les 25 membres de la CCAMLR puissent obtenir un soutien unanime,"l'accord final tient en équilibre la protection marine, la pêche durable et les intérêts scientifiques", a indiqué Murray Mac Cully. Avant d'ajouter que "les frontières de l'aire marine protégée (APM) restent cependant inchangées". La Russie était le dernier pays à s'opposer à l'accord d'une zone protégée en raison des droits de pêche.

La mer de Ross a été surnommé "le dernier océan", car il est considéré comme le seul écosystème marin à ne pas avoir été atteint par la pollution. Le sanctuaire qui couvrira 12% de l'océan austral, abritera plus de 10.000 espèces, a rappelé l'Obs. La mer de Ross détient 40% de la population mondiale des manchots d'Adélie, des milliers de baleines, d'orques, de phoques selon l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN).

L'accord a été qualifié de "décision historique" par les scientifiques et les défenseurs de l'environnement. Andrea Kavanah, chargée de l'Antarctique au sein de l'organisation américaine The Pew Charitable Trusts a déclaré que "cette décision est historique car c'est la première fois que des nations acceptent de protéger une gigantesque portion d'océan au-delà des juridictions nationales".

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'accord signé par les 25 membres de la Commission pour la conservation de la faune et de la flore marines de l'Antarctique, sera valable 35 ans.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-