Beeguard, la start-up qui veut sauver les abeilles

Beeguard, la start-up qui veut sauver les abeilles

Publié le 09/07/2021 à 16:43
© Fred TANNEAU / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Face à la menace de disparition des abeilles, indispensables à notre écosystème et à la vie humaine, la société Beeguard développe une technologie destinée aux apiculteurs pour mieux les protéger.

Des ruches connectées

Comment veiller sur la santé des abeilles sans les déranger, évaluer la démographie de la ruche et prendre rapidement des mesures en cas de problème sanitaire ? Alors que 40 % des espèces d’abeilles sauvages sont aujourd’hui menacées de disparition, et que la mortalité des abeilles d’élevage frôle les 30 %, Beeguard a peut-être trouvé la solution. Fondée en 2016 par Christian Lubat, cette start-up occitane conçoit et commercialise pour les agriculteurs des ruches connectées.

Des capteurs pour suivre l’activité des abeilles

Le fonctionnement de cette technologie, qui équipe déjà plus de 4 000 ruches dans l’Hexagone, est simple. À l’aide de multicapteurs placés à l’intérieur de la ruche, les éleveurs peuvent suivre à distance l’activité et la santé de leurs abeilles. « On peut permettre d’augmenter la vision de l’humain sur l’activité des abeilles, sur leur état de santé, et cela, avec une vision journalière », explique au média Kaizen Christian Lubat, ingénieur de formation et fils d’apiculteur. Un premier capteur mesure ainsi la température et l’hydrométrie intérieure, pour connaître la fréquence des pontes de la reine. Un deuxième, placé sous la ruche, mesure sa variation de poids pour estimer le rendement de butinage. Un dernier capteur sert de station météo pour déterminer si l’environnement des abeilles est optimal pour le butinage, et ainsi palier si nécessaire avec de la nourriture de substitution.

Des innovations à venir

Beeguard ne compte pas s’arrêter là. Dès l’année prochaine, la société commercialisera un système vidéo pour compter les allées et venues des abeilles au sein de la ruche, ce qui permettra d’estimer chaque jour le taux de mortalité au sein de la colonie. Un outil inestimable pour les apiculteurs, qui pourront suivre la santé de leurs abeilles, mais aussi pour le CNRS, qui souhaite se servir des données récoltées pour comprendre l’impact de certains molécules chimiques sur la mortalité des insectes.

L’autre projet de Beeguard est encore plus ambitieux : développer une technologie pour déterminer les facteurs de stress des abeilles. L’idée est d’analyser leur comportement face à certains stimuli visuels, et d’élaborer un indicateur de cognition pour mieux anticiper les causes de mortalité. Une cagnotte a été mise en place pour aider Beeguard à développer ce projet.

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Des abeilles dans leur ruche

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-