Cancers, diabète, asthme: les habitants de Fos-sur-Mer touchés par la pollution industrielle

Cancers, diabète, asthme: les habitants de Fos-sur-Mer touchés par la pollution industrielle

Publié le 15/02/2017 à 12:43 - Mise à jour à 13:04
©Bertrand Langlois/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Selon une récente étude, les habitants des villes de Fos-sur-Mer et de Port-Saint-Louis-du-Rhône, dans les Bouches-du-Rhône, ont plus de risques d'être victimes de certaines maladies que le reste de la population. Les cancers, l'asthme ou le diabète de type 1 sont beaucoup plus fréquents dans la région.

Ils mettent probablement leur santé en danger. Selon une étude de 2015, financée par l'Agence nationale de la sécurité sanitaire (Anses) et relayée par Le Parisien, les habitants des villes de Fos-sur-Mer et de Port-Saint-Louis-du-Rhône, dans les Bouches-du-Rhône, ont plus de risques d'être victimes de certaines maladies que le reste de la population. En cause: les sites ultra-polluants (raffineries, dépôts pétroliers, usines chimiques et métallurgiques, etc.) situés à proximité de l'étang de Berre, l'une des plus importantes zones industrielles d'Europe.

Concrètement, d'après les résultats de cette enquête, 11,8% des personnes interrogées "ont ou ont eu un (ou plusieurs) cancers" contre une moyenne française de 6%. Dans le détail, les femmes de la région ont trois fois plus de cancer du col de l'utérus que les autres. Les habitants ont également une probabilité de 15% d'avoir de l'asthme à l'âge adulte contre 10% en moyenne dans le pays. Quant au diabète tous types confondus, il est présent chez deux fois plus de personnes.

"Même si la science ne permet pas aujourd'hui de faire de liens de cause à effet entre la pollution et ces maladies, notre enquête apporte la confirmation d'un ressenti", a expliqué Yolaine Ferrier, co-auteure de l'étude. De son côté, Daniel Moutet, le président de l'Association de protection du littoral et du golfe de Fos, estime que les efforts déjà réalisés sont loin d'être suffisants. "Les industriels font des efforts pour filtrer leurs rejets, mais il y a aussi la pollution qui vient du port pétrolier, la fumée des bateaux et les rejets des camions qui viennent charger et décharger", a-t-il déclaré. Et d'ajouter: "Marseille a en plus implanté son incinérateur d'ordures à Fos-sur-Mer, un incinérateur dont on vient d'augmenter la capacité. C'est un véritable scandale sanitaire".

Quant au maire de Fos-sur-Mer, René Raimondi, il estime que la transparence des industriels est désormais une nécessité. "Chaque usine peut être vertueuse mais ce que produit le cumul de toutes ces usines, on n'en sait rien aujourd'hui", a-t-il confié avec un peu d'appréhension. "Nous, on veut que chacun ait un emploi, que chacun trouve son compte mais on voudrait pouvoir vivre aussi longtemps que le citoyen lambda".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les habitants de Port-Saint-Louis-du-Rhône et de Fos-sur-Mer ont plus de risques d'être victimes de certaines maladies, selon une étude.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-