C’est confirmé: l'eau en bouteille est 3 500 fois pire pour l'environnement que l'eau du robinet

C’est confirmé: l'eau en bouteille est 3 500 fois pire pour l'environnement que l'eau du robinet

Publié le 06/08/2021 à 16:42 - Mise à jour le 10/08/2021 à 21:27
Unsplash
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Cet été, lors de vos vacances, vous serez amenés à acheter de l’eau en bouteille, à la plage, ou en visite touristique. Si vous avez oublié votre gourde, et que vous pensez que ces bouteilles ont un impact négatif sur la planète, cela est confirmé par des scientifiques de l'Institut de Barcelone pour la santé mondiale (ISGlobal). Ils viennent de calculer les chiffres du véritable coût environnemental de l'eau en bouteille, et c’est très inquiétant. 

L’eau en bouteille : des milliers de fois plus polluante

Pour estimer le coût environnemental de l’eau en bouteille comparé à l’eau de robinet, les scientifiques ont fait une « évaluation du cycle de vie » qui estime l'impact environnemental d'un article sur toute sa durée de vie. Cela comprend l'extraction des matières premières, la fabrication, le transport, la distribution, l'utilisation et l'élimination. Selon leur étude, si chaque habitant de Barcelone passait à l'eau en bouteille, l'extraction des matières premières coûterait plus de 70 millions d'euros et entraînerait la disparition de 1,43 espèces animales chaque année. Cela aurait un impact 1 400 fois plus important sur les écosystèmes et un coût en ressources 3 500 fois plus élevé pour l'environnement, que si toute la ville buvait de l'eau du robinet à la place.

L’eau en bouteille n’est pas meilleure pour la santé

En France, l’eau du robinet est un des aliments les plus contrôlés. Elle suit une réglementation avec des limites strictes en termes de potabilité de l’eau. 98% des foyers français peuvent boire sans danger l’eau du robinet, mais certains réseaux d’eau potable rencontrent des polluants. Selon le rapport, la qualité de l’eau s’est considérablement améliorée ces dernières années, mais cela ne s’est pas traduit par une augmentation de la consommation d'eau du robinet, ce qui suggère que la consommation d'eau pourrait être motivée par des facteurs subjectifs autres que la qualité. L'utilisation d'eau en bouteille a augmenté ces dernières années en partie à cause de facteurs tels que le goût, l'odeur, les campagnes de marketing et le manque de confiance du public dans la qualité de l'eau du robinet, explique Cathryn Tonne, chercheuse d'ISGlobal.

L’eau du robinet potable sera-t-elle un jour accessible à tout le monde ?

L’eau du robinet n’est pas de la même qualité partout dans le monde, et certains pays ont même un accès difficile à l’eau potable. Des recherches sont en cours pour améliorer l'accès équitable à l’eau. Une étude publiée le lundi 10 août dans la revue scientifique Nature Sustainability présente une nouvelle méthode capable de rendre potable 150 litres d'eau en seulement 30 minutes avec un matériau composé d'ions métalliques. Étant moins coûteuse que la chaleur ou l'électricité, cette solution semble être une alternative durable pour améliorer l'accès à l’eau. Des entreprises françaises participent aussi à la création de solutions originales pour contribuer à l'accès à l’eau : une des solutions consiste à recycler l’eau de mer pour la transformer en eau potable. La gourde à la pointe de l'innovation technique : des gourdes éco-responsables, hyper légères, et purifiantes existent pour combler la demande des consommateurs qui sont passés à l’eau du robinet. Elles permettent d’avoir toujours de l’eau à proximité, sans acheter de bouteilles en plastique très polluantes. Si vous cherchez une gourde, consultez notre article

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Selon le rapport, la qualité de l’eau s’est considérablement améliorée ces dernières années, mais cela ne s’est pas traduit par une augmentation de la consommation d'eau du robinet

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-