C’est confirmé: l'eau en bouteille est 3 500 fois pire pour l'environnement que l'eau du robinet

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 06 août 2021 - 18:42
Mis à jour le 10 août 2021 - 23:27
Image
Plastique
Crédits
Unsplash
Selon le rapport, la qualité de l’eau s’est considérablement améliorée ces dernières années, mais cela ne s’est pas traduit par une augmentation de la consommation d'eau du robinet
Unsplash

Cet été, lors de vos vacances, vous serez amenés à acheter de l’eau en bouteille, à la plage, ou en visite touristique. Si vous avez oublié votre gourde, et que vous pensez que ces bouteilles ont un impact négatif sur la planète, cela est confirmé par des scientifiques de l'Institut de Barcelone pour la santé mondiale (ISGlobal). Ils viennent de calculer les chiffres du véritable coût environnemental de l'eau en bouteille, et c’est très inquiétant. 

L’eau en bouteille : des milliers de fois plus polluante

Pour estimer le coût environnemental de l’eau en bouteille comparé à l’eau de robinet, les scientifiques ont fait une « évaluation du cycle de vie » qui estime l'impact environnemental d'un article sur toute sa durée de vie. Cela comprend l'extraction des matières premières, la fabrication, le transport, la distribution, l'utilisation et l'élimination. Selon leur étude, si chaque habitant de Barcelone passait à l'eau en bouteille, l'extraction des matières premières coûterait plus de 70 millions d'euros et entraînerait la disparition de 1,43 espèces animales chaque année. Cela aurait un impact 1 400 fois plus important sur les écosystèmes et un coût en ressources 3 500 fois plus élevé pour l'environnement, que si toute la ville buvait de l'eau du robinet à la place.

L’eau en bouteille n’est pas meilleure pour la santé

En France, l’eau du robinet est un des aliments les plus contrôlés. Elle suit une réglementation avec des limites strictes en termes de potabilité de l’eau. 98% des foyers français peuvent boire sans danger l’eau du robinet, mais certains réseaux d’eau potable rencontrent des polluants. Selon le rapport, la qualité de l’eau s’est considérablement améliorée ces dernières années, mais cela ne s’est pas traduit par une augmentation de la consommation d'eau du robinet, ce qui suggère que la consommation d'eau pourrait être motivée par des facteurs subjectifs autres que la qualité. L'utilisation d'eau en bouteille a augmenté ces dernières années en partie à cause de facteurs tels que le goût, l'odeur, les campagnes de marketing et le manque de confiance du public dans la qualité de l'eau du robinet, explique Cathryn Tonne, chercheuse d'ISGlobal.

L’eau du robinet potable sera-t-elle un jour accessible à tout le monde ?

L’eau du robinet n’est pas de la même qualité partout dans le monde, et certains pays ont même un accès difficile à l’eau potable. Des recherches sont en cours pour améliorer l'accès équitable à l’eau. Une étude publiée le lundi 10 août dans la revue scientifique Nature Sustainability présente une nouvelle méthode capable de rendre potable 150 litres d'eau en seulement 30 minutes avec un matériau composé d'ions métalliques. Étant moins coûteuse que la chaleur ou l'électricité, cette solution semble être une alternative durable pour améliorer l'accès à l’eau. Des entreprises françaises participent aussi à la création de solutions originales pour contribuer à l'accès à l’eau : une des solutions consiste à recycler l’eau de mer pour la transformer en eau potable. La gourde à la pointe de l'innovation technique : des gourdes éco-responsables, hyper légères, et purifiantes existent pour combler la demande des consommateurs qui sont passés à l’eau du robinet. Elles permettent d’avoir toujours de l’eau à proximité, sans acheter de bouteilles en plastique très polluantes. Si vous cherchez une gourde, consultez notre article

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don