Climat: 2015, partie pour être l'année la plus chaude jamais enregistrée

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Climat: 2015, partie pour être l'année la plus chaude jamais enregistrée

Publié le 19/11/2015 à 14:39 - Mise à jour à 15:10
©Witt/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Selon l'Agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA), l'année 2015 risque bien de devenir l'année la plus chaude jamais observée depuis le début des mesures de températures en 1880. Des pics ont notamment été atteints au mois d'octobre, en partie en raison d'El Niño.

A quelques semaines de la conférence de Paris sur le climat (COP21), les dernières données scientifiques sur le sujet sont alarmantes. En effet, si l'on en croit l'Agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA), cette année risque bien de devenir l'année la plus chaude jamais enregistrée depuis le début des mesures de températures en 1880.    

"La période de janvier à octobre a été la plus chaude de la période 1880-2015 et a battu le précédent record, établi l'an dernier, de 0,12°C", prévient ainsi l'agence qui mesure régulièrement la température au-dessus des terres et à la surface des océans. Depuis le début de l'année 2015, la température à la surface du globe a ainsi été de 0,86 degré Celsius au-dessus de la moyenne du XXe siècle.

Octobre a même été le mois le plus chaud depuis le début des relevés de températures. Ces pics pourraient s'expliquer en partie par El Niño. Particulièrement fort cette année, ce courant chaud du Pacifique qui revient tous les cinq ans aurait contribué à faire culminer les températures à la surface des océans à 0,85°C au-dessus de la moyenne du XXe siècle, "la marque la plus élevée jamais enregistrée pour un mois d'octobre", d'après la NOAA. Il provoque déjà des sécheresse terribles aux Philippines et en Indonésie, pays qui connait actuellement de gigantesques feux de forêt. A terme, cela pourrait même affecter les récoltes de riz et de céréales en Asie. De l'autre côté du Pacifique au contraire, El Niño apporte de la pluie, ce qui pourrait notamment soulager la Californie, région des Etats-Unis qui souffre en ce moment d'une sécheresse sans précédent.

La semaine dernière, l'Institut météorologique britannique annonçait pour sa part que les températures observées tout au long de l'année 2015 atteignaient 1°C de plus que lors de l’ère préindustrielle.

Un record de température qui intervient alors que les émissions mondiales de gaz à effet de serre augmentent chaque année un peu plus. "Chaque année, nous faisons état d’un nouveau record dans les concentrations de gaz à effet de serre", déplorait l’Organisation météorologique mondiale, lors de la présentation de son rapport annuel à Genève le 9 novembre, tandis que la Banque mondiale prévoyait 100 millions de pauvres en plus d'ici 2030 en raison du réchauffement climatique.

Avec la COP21, qui se déroulera du 30 novembre au 11 décembre au Bourget, les Nations unies espèrent parvenir à un accord mondial pour freiner la hausse du thermomètre planétaire à 2°C d’ici 2100.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les émissions mondiales de gaz à effet de serre augmentent chaque année un peu plus. (Image d'illustration).

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-