Déconfinement : la pollution de l'air repart à la hausse en Île-de-France

Déconfinement : la pollution de l'air repart à la hausse en Île-de-France

Publié le 10/06/2020 à 12:42 - Mise à jour à 12:49
Iwona Castiello d'Antonio / Unsplash
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Elle avait drastiquement diminué pendant le confinement mais la pollution de l’air en Île-de-France a presque retrouvé son niveau habituel, annonce aujourd’hui Airparif.

Rare conséquence positive de la crise du Covid-19 : la planète a un peu mieux respiré pendant quelques semaines. Avec le confinement de plus de 4 milliards de personnes, les émissions polluantes ont considérablement baissé dans le monde entier.

Pendant les deux mois de confinement, l’organisme Airparif - chargé de la surveillance de la qualité de l'air en région Île-de-France - a notamment observé une amélioration conséquente de la qualité de l’air, en particulier pour le dioxyde d’azote. La période a également vu les émissions de CO2, gaz à effet de serre, baisser de 33%.

Pollution : « retour à la normale »
Le télétravail, toujours en vigueur pour certains travailleurs, et une reprise réduite de l’activité économique n’auront pas suffit à prolonger l’embellie : la pollution est de retour.

Airparif dévoile ce mercredi 10 juin un premier bilan du déconfinement en Île-de-France : entre le 11 mai (date de début du déconfinement) et le 31 mai, « la reprise progressive des activités, et particulièrement du trafic a conduit à une remontée des quantités de polluants rejetés dans l’atmosphère (émissions) pour les oxydes d’azote (NOx) et les particules (PM10 et PM2.5) à des niveaux équivalents à 80% des émissions observées avant le confinement (et jusqu’à 90% pour le boulevard périphérique). Les émissions de CO2 sont également reparties à la hausse, avec une augmentation jusqu’à 80% des niveaux habituels », indique l’organisme.

« En termes de qualité de l’air respiré, dans l’agglomération parisienne, la baisse observée des concentrations de dioxyde d’azote (NO2) est passée de -25% pendant le confinement à -15% sur les 3 premières semaines de déconfinement », explique également Airparif dans son rapport.

Concernant les particules PM10 et PM2.5, l’impact du confinement et du déconfinement a été plus faible en raison d’une influence forte des conditions météorologiques et de sources d’émissions plus nombreuses (trafic, agriculture, chauffage…)… Après une diminution de -7% pendant le confinement, les niveaux observés habituellement à cette période de l’année sont atteints de nouveau.

Le retour à la normale est donc graduel, avec une intensité variable selon les polluants mais on se rapproche des conditions habituelles en Île-de-France à cette période de l’année, conclut Airparif.

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Déconfinement : le taux de pollution revient à la normale

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-