Des masques pour les vaches pour capturer le méthane

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 08 juin 2021 - 12:41
Image
vache
Crédits
Capture d'écran / Bloomberg
Les masques seront équipés de ventilateurs alimentés par des batteries solaires qui aspirent les rots.
Capture d'écran / Bloomberg

Après les masques pour les humains, pour capturer les aérosols porteurs de virus Covid-19, le géant alimentaire Cargill va commencer à vendre des masques pour capturer les rots des vaches, participant ainsi à la lutte contre la pollution atmosphérique attribuée au bétail.

Les vaches, toujours soumises à une forte pression à cause des émissions de méthane

La lutte contre les émissions de méthane provenant du bétail est l'un des problèmes climatiques les plus critiques et les plus difficiles pour les entreprises de production de viande et de produits laitiers, qui subissent une pression croissante pour nettoyer leurs chaînes d'approvisionnement. Le bétail est responsable de près de 14,5% des émissions de gaz à effet de serre dans le monde, car les bêtes libèrent du méthane (95% à travers les rots et le nez) comme sous-produit de leur digestion. Ce gaz serait responsable d’emprisonner 80 fois plus de chaleur que le dioxyde de carbone au cours de ses 25 premières années dans l'atmosphère. Pour lutter contre ce problème majeur, le géant de l'agriculture Cargill Inc. propose d’apporter son soutien à l’industrie avec des masques absorbants le méthane.

L'industrie agroalimentaire à la pointe de l’innovation contre les gaz à effet de serre

Les masques seront équipés de ventilateurs, alimentés par des batteries solaires qui aspirent les rots. Un filtre absorbe le méthane, et une fois le filtre saturé, une réaction chimique transforme le méthane en CO₂, qui est ensuite libéré. Développé par la startup britannique Zelp Ltd., ce masque pour vache pourrait coûter environ 66 euros par animal. En parallèle à cette initiative, d’autres solutions se mettent en place, comme le changement du régime alimentaire du bétail. En juillet 2020, Burger King lançait une nouvelle version de son sandwich iconique, un “Whopper” à émissions de méthane réduites. Pour cela, la chaîne de fast food a fait appel à la recherche pour élaborer un régime alimentaire bovin moins polluant, réduisant les flatulences riches en méthane des vaches. 

À LIRE AUSSI

Image
nicolas meunier
La voiture électrique pollue ailleurs, mais pas moins - Nicolas Meunier au Défi de la vérité
La voiture électrique pollue-t-elle plus que les autres voitures ? C’est la question à laquelle nous avons tenté de répondre avec Nicolas Meunier, auteur de son deuxiè...
07 juin 2021 - 19:30
Vidéos
Image
Des dizaines de militants écologistes devant le siège de Shell à La Haye le 5 avril 2019
Pays-Bas : Shell condamné à réduire ses émissions de CO2 d’ici 2030
Mercredi 26 mai, des ONG environnementales viennent de remporter une victoire contre le géant pétrolier Shell, qui va devoir réduire d'ici fin 2030, ses émissions de d...
01 juin 2021 - 14:43
Société
Image
frites
Les perfluorés toxiques, une menace pour la santé et l’environnement
La fermeture des restaurants pendant plusieurs mois a vu la vente à emporter s'envoler, et avec elle le volume de déchets liés aux emballages des repas. Certains embal...
25 mai 2021 - 12:51
Société
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don