Des nouvelles mesures pour combattre les morts prématurées liées à la pollution des bateaux

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 16 décembre 2021 - 15:45
Image
bateau pollution
Crédits
Pixabay
Avec cette mesure, la concentration de dioxyde de soufre devrait baisser de 15 à 20 %.
Pixabay

La bataille contre la pollution aux oxydes de soufre est une cause bien connue des villes méditerranéennes. Redoutés pour leurs effets nocifs sur la santé humaine (ils peuvent causer des symptômes respiratoires et des maladies pulmonaires), leur utilisation a été diminuée depuis janvier 2020 grâce une nouvelle réglementation de l'Organisation maritime internationale (OMI). Cependant, des ONG continuent leur combat pour que ces réglementations soient respectées et pour protéger davantage encore les zones les plus touchées par cette pollution. À partir de 2025, les bateaux devront utiliser un nouveau carburant moins polluant, avec l’espoir d’en finir avec la formation des particules fines, si néfastes pour la santé.

La Méditerranée désormais classée zone SECA

Désormais, les villes portuaires de la Méditerranée devront se conformer à la classification zone SECA (pour Sulfur Emission Control Area), qui exige des bateaux, depuis Gibraltar jusqu’à la zone d’attente du canal de Suez, qu’ils utilisent un carburant dont la teneur en soufre sera limitée à 0,1 %, contre 0,5 % aujourd’hui, explique Radio classique. Pour Elodie Martinie-Cousty de France Nature Environnement, ONG qui a plaidé pour que cette mesure soit mise en place, ce changement est très important pour les personnes habitant près des ports, touchés par la pollution aux particules ultra fines. « En Europe, autour des ports, on compte 60 000 morts prématurées par an à cause de la pollution liée au transport maritime » conclut-elle. Avec cette mesure, la concentration de dioxyde de soufre devrait baisser de 15 à 20 %.

Une zone de contrôle devrait aussi être mise en place

Dans un communiqué, France Nature Environnement se montre enthousiaste et qualifie la mise en place de cette zone SECA de “premier pas encourageant dans la lutte contre la pollution de l’air liée au transport maritime en Méditerranée”. Cependant, selon l’association, cette mesure devrait être complétée par une zone de contrôle des émissions de dioxyde d’azote (NOx) ou NECA (Nitrogen Emission Control Area) pour une efficacité maximale pour la santé, l’environnement et le climat.

À LIRE AUSSI

Image
Action écologie
"Action écologie", pour une écologie "authentique, non-politisée et non-catastrophiste"
"Action écologie", une nouvelle association indépendante qui veut promouvoir une écologie responsable, notamment en combattant... des écologistes. Fondée fin 2020 par ...
26 octobre 2021 - 16:48
Société
Image
Vêtements
À partir du 1er janvier, les invendus non alimentaires ne pourront plus être détruits
Les produits électriques et électroniques, les piles, textiles, meubles, cartouches d'encre ou encore les produits d'hygiène et de puériculture invendus ne pourront pl...
15 décembre 2021 - 13:25
Société
Image
filets
Des filets "intelligents" pour une pêche plus respectueuse de l’environnement ?
Le gaspillage alimentaire est, selon la FAO (l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture) est un des chantiers les plus importants dans la lu...
08 décembre 2021 - 18:20
Société