Détergents, insecticides et médicaments polluent les rivières

Détergents, insecticides et médicaments polluent les rivières

Publié le 26/10/2021 à 15:48
Unsplash
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Selon l’Institut national de l’environnement industriel et des risques (Ineris), qui publie deux études menées conjointement avec l'Office français de la biodiversité (OFB), la plupart des 1 600 rivières françaises étudiées sont polluées par des détergents, insecticides, herbicides et médicaments. Les études ont suivi 141 contaminants, et la grande majorité (122) ne présentait de dépassement de seuils écotoxicologiques que sur très peu de sites. Sur les 19 contaminants restants, essentiellement issus de détergents, insecticides, herbicides ou médicaments, les seuils sont dépassés sur un très grand nombre de sites, jusqu’à 95 % des rivières étudiées ! 

Les micropolluants, des produits potentiellement néfastes pour la santé humaine

Selon le communiqué de l’Ineris et l’OFB, des contaminants sont présents à des niveaux dépassant les seuils écotoxicologiques sur un nombre de sites très important. Les résidus de détergents sont détectés sur 95 % des rivières ; les résidus d’insecticides sur 40 % des rivières ; les résidus d’herbicides sur 25 % des rivières ; et les résidus de médicaments sur 20 % des rivières. Ces résidus peuvent arriver dans les cours d'eau soit à travers des rejets des stations de traitement des eaux usées, soit diffusés via le lessivage des sols par les pluies. Même à de très faibles concentrations, ces substances sont suspectées, selon le rapport, d'être néfastes pour la biodiversité, et même pour la santé humaine. Présents dans tous les milieux aquatiques, ces micropolluants représentent un gros défi de surveillance et de quantification, compte tenu de leur grande variété et de la difficulté technique d’analyse.

Des études importantes pour la surveillance et la réglementation de l’utilisation de micropolluants dans l’industrie

L’Ineris signale dans son communiqué de presse que ces études sont primordiales pour mettre en place une surveillance qui permettra de nourrir une voie réglementaire. Des mesures de remédiation ou de réduction des émissions pourront être instaurées grâce au suivi périodique des substances chimiques dans les eaux de rivières. Les études permettront aussi d’influencer les cadres réglementaires européens pour la réduction d’utilisation de certaines substances chimiques.

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les micropolluants, des produits potentiellement néfastes pour la santé humaine

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-