"Dive against debris", l'application de l'ONG Poject Aware qui permet de localiser les déchets des fonds marins (vidéo)

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

"Dive against debris", l'application de l'ONG Poject Aware qui permet de localiser les déchets des fonds marins (vidéo)

Publié le 01/09/2017 à 14:26 - Mise à jour à 16:48
©Franziska Gier/Instagram
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Depuis presque 30 ans, l'ONG Project Aware oeuvre au nettoyage et à la préservation des fonds marins. Pour l'aider dans son travail, l'organisation propose depuis le mois d'août une application permettant aux plongeurs amateurs de recenser les lieux où ils ont découvert la présence de déchets.

C'est une application qui repose sur la collecte participative de données de géolocalisation qui pourrait bien booster l'efficacité du nettoyage des mers et des océans. Six ans après son lancement, l'initiative "Dive against debris" ("plongez contre les déchets") vient d'éditer une application –qui porte le même nom– disponible sur Android et iOS.

Le principe est simple et intuitif. Les pratiquants de la plongée qui possèdent l'application peuvent s'en servir quand ils découvrent au cours de leurs pérégrinations des déchets dans un fond marin. Ils peuvent alors remplir un formulaire de la base de donnée géante que constitue cette application où ils pourront indiquer tous les détails sur leurs tristes découvertes. Un système simple de géolocalisation permettra ainsi de connaître le lieu et le contexte de la décharge sous-marine, ainsi que la nature des déchets.

(Voir ci-dessous une présentation du projet)

Les membres de Project Aware –l'ONG a été créée en 1989– pourront alors intervenir pour essayer de nettoyer le fond marin concerné. Un gain de temps gigantesque pour l'ONG qui n'aura plus à devoir recenser les sites elle-même.

La structure, malgré sa taille réduite, parvient malgré tout à développer une activité à l'échelle mondiale puisqu'elle contribue au nettoyage des environnements aquatiques dans, selon elle, pas moins de 175 pays.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'application permet à tous les plongeurs qui le souhaitent de recenser la présence de déchets.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-