Donald Trump, président américain et « pyromane du climat »

Donald Trump, président américain et « pyromane du climat »

Publié le 17/09/2020 à 09:17
Brendan Smialowski / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

En quelques mots, le président américain, Donald Trump, a écarté toutes les études soulignant les conséquences désastreuses du réchauffement climatique, en affirmant au contraire que le refroidissement était pour … bientôt.

Le monde entier connaissait déjà le climato-scepticisme affiché et assumé de l’actuel locataire de la Maison Blanche. Dès juin 2017, Donald Trump avait confirmé le retrait des Etats-Unis de l’accord de Paris sur le climat. Pour le milliardaire américain, le réchauffement climatique n’est et ne reste qu’une théorie, à laquelle il ne croit pas. Ses récents propos ont suscité l’indignation de ses adversaires politiques.

« Cela finira par se rafraichir », une évidence pour Donald Trump

La Cote Ouest des Etats Unis est ravagée par des incendies inédits, qui ont déjà détruit près de deux millions d’hectares de forêt et sont à l’origine de 35 décès. Le président américain avait commencé par expliquer ces incendies par la très mauvaise   gestion des forêts par les Etats concernés (Washington, Oregon et Californie). Le gouverneur californien avait alors très rapidement répondu, en invitant Donald Trump à venir constater en personne les effets de ce réchauffement climatique, allant même jusqu’à qualifier de "stupidité idéologique" toute tentative de nier cette réalité.

L’hôte de la Maison Blanche s’est donc déplacé en Californie. Et lorsqu’un responsable de l’agence de protection des ressources naturelles lui expliqua les conséquences de ce dérèglement climatique, le président rétorqua tout naturellement : « Cela finira par se rafraichir ». En quelques mots, Donald Trump a balayé toutes les études scientifiques sur le sujet en tentant d’imposer son « optimisme ». Joe Biden, le candidat démocrate a aussitôt taxé le président américain d’être un véritable « pyromane du climat ». Les écologistes américains mais aussi de tous les autres pays du monde se sont insurgés, soulignant qu’aucun individu, aussi puissant soit-il, ne pouvait remettre en cause les conclusions scientifiques d’innombrables études. Un argument, que le candidat à sa propre réélection avait déjà imaginé, puisqu’il avait déclaré au cours de son déplacement en Californie :

 

« Je ne pense pas que la science sache réellement »

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Donald Trump devant les responsables locaux de Californie

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-