Greenpeace bloque un accès à l’Elysée pour dénoncer l’inaction sur l’Amazonie

Greenpeace bloque un accès à l’Elysée pour dénoncer l’inaction sur l’Amazonie

Publié le 10/09/2020 à 11:25 - Mise à jour à 12:07
Greenpeace France
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A
« La forêt amazonienne brûle et Emmanuel Macron continue à pratiquer la langue de bois » : l’ONG a rappelé le président à ses promesses en bloquant ce jeudi matin un accès à l’Elysée.
 
Pour cette nouvelle action coup de poing, une quinzaine d’activistes ont planté un camion de pompier au milieu de la rue et hissé la grande échelle pour y installer des banderoles.
 
L’objectif était d’interpeller le président de la République et de dénoncer son silence face aux incendies qui ravagent l’Amazonie. Ils ont ainsi diffusé en boucle, à l’aide d’un mégaphone, la voix d’Emmanuel Macron reconnaissant la responsabilité de la France dans cette catastrophe écologique. 
 
Dans le même temps, le compte Twitter de Greenpeace republiait un tweet du président, datant du 22 août 2019 :
 
 
« Nous portons un message clair : tant qu’Emmanuel Macron n’aura pas agi pour mettre un terme à la responsabilité de la France dans la destruction de l’Amazonie, nous continuerons à faire pression »
 
Cette responsabilité porte essentiellement sur les importations massives de soja en France, qui représentent 3,3 millions de tonnes par an, principalement d’Amérique du sud. Sur ce continent, les cultures de soja jouent un rôle prépondérant dans la déforestation de l’Amazonie. 
 
Si les militants écologistes ont finalement été interpellés, Greenpeace propose de poursuivre le combat sur la question via la page Action Amazonie de son site internet, par exemple en interpellant le président de la République par email ou en signant une pétition. 
 
Face à Total
 
En parallèle, l’ONG environnementale mène un combat sur un autre front brésilien, celui de l’exploration pétrolière offshore dans le bassin Foz do Amazonas, situé à 120 km au large des côtes et à l’embouchure du fleuve Amazone, et à 40 km d’un récif coralien.
 
Le mercredi 9 septembre, un communiqué de presse de Total a annoncé que l’entreprise abandonne son rôle d’opérateur, une décision motivée par des raisons économiques. 
Greenpeace précise que ce retrait ne signifie aucunement un désengagement de l’entreprise pétrolière, puisque le projet sera désormais conduit par deux de ses partenaires et que Total reste partenaire à hauteur de 40%.
 
Pour l’ONG, « Total essaye simplement de se protéger en n’étant plus en première ligne ».
 
 

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Greenpeace a installé camion de pompier et banderoles dans une rue donnant accès à l'Elysée

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-