À partir du 1er janvier, les invendus non alimentaires ne pourront plus être détruits

À partir du 1er janvier, les invendus non alimentaires ne pourront plus être détruits

Publié le 15/12/2021 à 12:25
Nick de Partee/Unsplash
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Les produits électriques et électroniques, les piles, textiles, meubles, cartouches d'encre ou encore les produits d'hygiène et de puériculture invendus ne pourront plus être détruits par incinération.

Interdiction de destruction par incinération

C’est une mesure réclamée de longue date par les associations écologistes. À partir du 1er janvier 2022, les deux milliards d’euros de marchandises non alimentaires restées invendues après les soldes, braderies et autres déstockages ne pourront plus être détruits par incinération.

Issue de la loi antigaspillage et pour l’économie circulaire, cette mesure a été pensée pour « obliger producteurs, importateurs et distributeurs à réemployer, réutiliser ou recycler les produits non alimentaires invendus », ainsi que pour réduire le gaspillage et les émissions de gaz à effet de serre et créer de nouvelles solidarités, a déclaré vendredi 10 décembre le ministère de la Transition écologique.

Favoriser les dons à des associations caritatives

Parmi les produits concernés, se trouvent les produits électriques et électroniques, les piles, mais aussi les textiles, les meubles, les cartouches d’encre, les produits d’hygiène et de puériculture, les équipements de conservation et de cuisson des aliments. Les produits d’éveil et de loisirs, les livres et les fournitures scolaires complètent la liste.

Au lieu d’être détruites, ces marchandises « devront faire l’objet en priorité d’un don » à des associations caritatives, a fait savoir le ministère. Une initiative qui a pour finalité de rendre « de nombreux produits plus accessibles à des familles en situation de précarité » et qui « permettra de créer des solidarités nouvelles », a fait savoir dans un communiqué Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique.

En cas d’entorse à la loi, les contrevenants s’exposent à des amendes « pouvant aller jusqu’à 15 000 euros par manquement et par personne morale », en cas d’inspection de la répression des fraudes. Certains de ces produits, qui ne bénéficient pas encore de filière REP de recyclage, ont cependant jusqu'au 31 décembre 2023 pour se mettre en conformité.

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Des vêtements sur un portant.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-