Inventeur d’un champignon tueur d’insectes, il détient le brevet qui pourrait venir à bout de Monsanto (VIDEO)

Inventeur d’un champignon tueur d’insectes, il détient le brevet qui pourrait venir à bout de Monsanto (VIDEO)

Publié le 08/05/2015 à 13:31 - Mise à jour à 14:20
©Capture d'écran/YouTube
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): RT
-A +A

Le biologiste américain Paul Stamets a mis au point une technique entièrement naturelle qui permettrait de neutraliser les insectes prédateurs grâce à un simple champignon. Déposé en 2006, son brevet pourrait à long terme remplacer les insecticides chimiques aujourd'hui utilisés partout dans le monde.

Voilà un brevet qui pourrait révolutionner l’agriculture mondiale au détriment des géants du secteur. Le biologiste américain Paul Stamets, spécialiste de mycologie (l’étude des champignons) et fervent défenseur de la biodiversité, a mis au point une technique entièrement naturelle qui permettrait selon lui de neutraliser les insectes prédateurs grâce à un simple champignon.

Expérimentée sur des fourmis, cette méthode consiste à modifier un champignon "entomopathogène" (paralysant les insectes) afin qu’il ne produise plus de spores. Attirés par les champignons qu’ils ingurgitent, les insectes les absorbent jusqu’à se transformer en champignon à leur tour.

Passée relativement inaperçue quand Paul Stamets l'avait brevetée en 2006, cette invention revient depuis près d'un mois sur le devant de la scène par l'intermédiaire de médias collaboratifs ou contestataires. Selon le chercheur, qui qualifie les champignons de "magiciens du sol", sa trouvaille "pourrait réorganiser totalement l'industrie des pesticides dans le monde". En effet, son super-champignon fonctionnerait sur plus de 200.000 espèces d’insectes et pourrait donc à long terme remplacer efficacement les insecticides chimiques aujourd'hui utilisés en masse dans le monde entier.

La diffusion de ce bio-insecticide provoquerait la mutation de toute l’industrie des pesticides, ce qui en fait donc "la technologie la plus dérangeante (…) jamais rencontrée", estime Paul Stamets. Elle obligerait notamment la multinationale Monsanto à revoir la production de son pesticide complémentaire Roundup, l’un des plus vendus au monde et classé cancérogène "probable" ou "possible" par l’agence du cancer de l'Organisation mondiale de la santé. S'il était utilisé par les agriculteurs, le brevet de Paul Stamets remettrait donc en cause les quelque 16 milliards de dollars (chiffres 2014) engrangées annuellement par le géant américain. De quoi en inquiéter plus d'un...

(Voir ci-dessous la liste des 6 moyens proposés par Paul Stamets pour "sauver le monde" grâce au mycélium des champignons):

 

Auteur(s): RT

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Paul Stamets, l'homme qui dérange Monsanto.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-