Partout dans le monde, des jeunes couples hésitent à avoir des enfants à cause de la crise climatique

Partout dans le monde, des jeunes couples hésitent à avoir des enfants à cause de la crise climatique

Publié le 17/09/2021 à 11:49
Unsplash
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Selon une enquête mondiale, menée dans 10 pays, la plupart des 16-25 ans s'inquiètent beaucoup au sujet de l’avenir, et se sentent livrés à eux-mêmes, abandonnés par les gouvernements.

L'anxiété climatique pourrait avoir un impact sur la natalité

Les forêts en flammes, les cadavres d’animaux marins pris dans les déchets ou encore les inondations, suscitent une sensation d’anxiété, et cette détresse psychologique est en hausse. Selon cette étude, réalisée auprès des jeunes d’Australie, du Brésil, de Finlande, de France, d’Inde, du Nigeria, des Philippines, du Portugal, du Royaume-Uni et des États-Unis, les trois quarts des répondants sont d'accord avec l'énoncé « l'avenir est effrayant », et plus de la moitié estiment qu'ils auront moins d'opportunités que leurs parents. Cela explique le fait que quatre jeunes sur dix ne sont pas rassurés par l'idée d’avoir des enfants, dont la santé sera touchée par la dégradation climatique. L’étude, pour l’instant en phase de pré-publication, est en cours d’examen par les pairs, dans la revue scientifique Lancet Planetary Health.

Voir aussi : L’éco-anxiété, nouveau mal du siècle, bloque l’action contre le changement climatique

Les jeunes espèrent beaucoup des États pour calmer leur angoisse climatique

“À sa racine, notre anxiété climatique vient de ce sentiment profond de trahison à cause de l'inaction du gouvernement. Pour vraiment répondre à notre anxiété climatique croissante, nous avons besoin de justice” explique Mitzi Tan, un jeune philippin de 23 ans. Transformer l’anxiété individuelle en action collective serait, pour certains militants, une façon de surmonter la frustration générée par l’inaction des gouvernements. Pour Emma Lawrance, neuroscientifique et chercheur en innovation en santé mentale à l'Imperial College de Londres au Royaume-Uni, lorsqu’une personne se décide à agir, cela a non seulement un effet psychologique positif, mais c’est aussi bénéfique pour l'environnement.

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Quatre jeunes sur dix ne sont pas rassurés par l'idée d’avoir des enfants

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-