L’Everest secoué par une nouvelle polémique après de dangereux embouteillages

Auteur(s)
France-Soir
Publié le 29 mai 2024 - 11:00
Image
Everest
Crédits
AFP
L’Everest secoué par une nouvelle polémique après de dangereux embouteillages
AFP

Ce sont deux alpinistes qui ont cette fois-ci trouvé la mort au sommet de l’Everest, au Népal. Depuis 30 ans, le nombre de candidats pour cette ascension mythique n’a de cesse de croître, jusqu’à doubler de nos jours.

Suite à la diffusion d’une vidéo filmée le 21 mai au sommet de l’Everest, et reprise dans un reportage du 20H de TF1, le scandale ressurgit. Sur les images, nous apercevons certains alpinistes tentés de repartir, tandis que d’autres se retrouvent bloqués sur place, faisant la queue pour accéder au plus haut sommet du monde. Un engorgement sur un lieu étroit et risqué qui a provoqué un terrible drame : le déboitement d’un morceau de corniche, emportant avec lui six alpinistes. Quatre ont heureusement pu remonter, mais deux autres y ont perdu la vie. Des drames qui ne font que s’accumuler dans une saison déjà meurtrière. Depuis le début de l’année, ce sont quatre personnes qui sont décédées, et trois autres personnes sont quant à elle toujours recherchées.

Parce que la fenêtre la plus propice pour escalader le mont est entre avril et début juin, d’impressionnantes files d’attente se constituent et des vidéos circulants sur les réseaux émergent. Le meilleur mois resterait celui de mai, les journées les plus favorables mènent jusqu’à la présence de « 200, 300 ou 400 personnes au sommet » explique l'alpiniste François Carrel, auteur du livre Himalaya Business.

Depuis avril, ce ne serait pas moins de 500 alpinistes qui auraient atteint le sommet de l’Everest selon les décomptes de l’AFP. Pour l’année 2023, plus de 600 alpinistes avaient risqué l’ascension, aux périls de leur vie, avec 18 personnes y ayant trouvé la mort, marquant ainsi un funeste record pour le mont.

Ce ne sont plus seulement les alpinistes chevronnés qui entament cette ascension. Les amateurs de sensations fortes s’immiscent aussi dans la brèche et des Youtubeurs relatent aujourd’hui leur expédition. Le dernier en date, le français Inoxtag, a fait grand bruit en se lançant cette année.

Mais ce « produit touristique », comme le déclare François Carrel, n’est pas anodin. Il faut compter 30 000 euros minimum pour effectuer la montée avec un sherpa, le guide népalais expérimenté qui porte le matériel et l’oxygène pour le client. Un métier à la mortalité malheureuse. Un tiers des morts dans l’Everest sont en fait ces guides.

Activité onéreuse, elle vient aussi transformer la montagne en poubelle. Les camps de base permettant d’accueillir les grimpeurs deviennent de petites villes, où la surfréquentation entraîne d’importants déchets.

Devenue une activité de riches, l’expédition britannique dirigée par le général John Hunt et accompagnée par le sherpa Tensing Norgay n’est plus qu’un vaste souvenir.

À LIRE AUSSI

Image
algues vertes
Les algues vertes continuent d’inquiéter la Bretagne : déjà 40,5 tonnes ramassées en Côtes-d’Armor depuis la mi-mai 2024
Tandis que l’année dernière, près de 15 000 tonnes d’algues vertes avaient été collectées dans les Côtes-d’Armor selon les chiffres de la préfecture et dans une inform...
28 mai 2024 - 11:00
Société
Image
la seine
Ce « polluant éternel » discret qui contamine pourtant la Seine et les fleuves européens
Le Réseau européen d’action contre les pesticides a mené une vaste étude sur le continent afin d’évaluer la présence de l’acide trifluoroacétique dans nos cours d’eau....
27 mai 2024 - 15:44
Société
Image
munitions
Tour d’horizon des décharges à munitions dans les fonds marins français
Après le passage des deux guerres mondiales, de nombreuses munitions inutilisées sont restées sur place. Ces dernières, chimiques ou conventionnelles (bombes ou grenad...
27 mai 2024 - 15:27
Société

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
sarko
Nicolas Sarkozy, lapin bling-bling mariné dans des affaires en tous genres
PORTRAIT CRACHE - Que dire de Sarko, tant cet homme a défrayé la chronique, de procès-verbaux en registres de tribunaux ... ? Tout ou rien ... Cet ancien président, mi...
21 juillet 2024 - 10:13
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.