La FNSEA veut "plus de chasseurs qui tuent plus de sangliers"

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

La FNSEA veut "plus de chasseurs qui tuent plus de sangliers"

Publié le 31/08/2018 à 08:55 - Mise à jour le 20/01/2020 à 10:45
© GUILLAUME SOUVANT / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

La présidente de la FNSEA Christiane Lambert a dénoncé jeudi les dégâts causés aux cultures par le nombre croissant de sangliers. Elle demande aux chasseurs d'en abattre davantage mais aussi de cesser de favoriser leur expansion.

La requête ne risque pas de diminuer les tensions déjà vivent entre éleveurs, chasseurs et défenseurs du bien être animal, déjà vive. La FNSEA, principal syndicat des agriculteurs et éleveurs, a demandé à ce que les chasseurs abattent davantage de sanglier, les accusant par ailleurs de favoriser leur prolifération.

Ces animaux sont en effet très destructeurs pour les cultures, qu'ils ravagent en cherchant leur nourriture. Par ailleurs leur nombre a tendance à augmenter un peu partout en Europe depuis des années. "Nous avons trop de dégâts liés aux sangliers dans nos prairies, nos cultures, nos champs, nos vergers, nos vignes, partout. (Il y a) 700.000 sangliers abattus (par an), mais il y en a quatre millions. (...) Quand il y a trop de sangliers, il faut en tuer plus", a déclaré jeudi 30 Christiane Lambert, présidente de la FNSEA sur Radio Classique. Le montant total des dégât causés est estimé par le syndicat à 30 millions d'euros.

Voir: Accidents, assurances et argent public: le coût méconnu (et croissant) des dégâts du "grand gibier"

Cette  prise de position qui pourrait ravir les chasseurs mais s'accompagne aussi d'une critique à leur égard. Celle de favoriser l'expansion de l'espèce en France, en élevant dans certaines régions des sangliers pour ensuite les lâcher ou en les nourrissant pour les maintenir sur une zone, plutôt que de réguler leur population. Le débat entre les deux parties est d'autant plus sensible que les chasseurs sont censés indemniser les agriculteurs pour les dégâts commis par le gibier sur leurs terrains.

"Les agriculteurs en ont assez que leurs espaces soient la cour de récréation" des chasseurs, a tempêté Christiane Lambert, demandant qu'il y ait "plus de chasseurs qui tuent plus de sangliers pour que nous ayons moins de dégâts".

Les femelle sangliers peuvent avoir une dizaine de petits par portée. Si certains meurent rapidement, ils n'ont par la suite aucun prédateur hormis les chasseurs et les loups dans les quelques zones ou les deux espèces se côtoient encore. Une femelle peut donc facilement engendrer en une vie plus d'une cinquantaine d'animaux. D'où la prolifération de l'espèce qui, avec les cervidés, pose également des problèmes en termes d'accidents de la route.

Lire aussi:

Ille-et-Vilaine: "envahis" par des sangliers "ravageurs", les agriculteurs voient rouge

Chasse: baisse du prix du permis et gestion adaptée pour certaines espèces

Au domaine de Belval, les nouveaux chasseurs formés à une chasse "responsable"

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Chasse, Chasseurs, Sangliers, Gibier, Animaux, FNSEA, Agriculture, Agriculteurs, Eleveurs, Tuer, Régulation, Protection, Nature

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-