La France crée un label « anti-gaspillage alimentaire »: comment font les autres pays?

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 04 janvier 2021 - 14:02
Image
restaurant chinois
Crédits
Christian Chan/Unsplash
En Chine, infliger des amendes aux clients des restaurants qui commandent trop de nourriture est une nouvelle pratique très répandue.
Christian Chan/Unsplash

Les excès des repas de fêtes de fin d’année vous ont peut-être enfin convaincu d’essayer de réduire le gaspillage alimentaire en 2021. Dans ce cas réjouissez-vous, car tous les invendus ne finissent plus dans les poubelles des supermarchés depuis 2016: en France, il est interdit aux supermarchés de jeter des aliments comestibles, et ceux qui enfreignent cette loi peuvent se voir facturer 3 750 € (4 500 USD) par infraction. Une loi adoptée en Italie en 2016 a permis aux commerces d’alimentation de faire plus facilement des dons aux banques alimentaires, même lorsque la nourriture a dépassé sa date de péremption. Cinq états américains ont aussi adopté des lois qui aident à empêcher les déchets alimentaires d’être jetés en améliorant les infrastructures de compost et en récupérant les déchets comestibles. Les initiatives et applications pour donner une deuxième chance aux stocks des supermarchés se généralisent. Lundi 28 décembre, le gouvernement a annoncé le lancement d’un label qui vise à encourager les pratiques anti-gaspillage alimentaire, au moment où la Chine annonce vouloir punir la suralimentation. Nous explorons pour vous les innovations et initiatives visant à réduire le gaspillage alimentaire dans le monde.

Un label pour mieux choisir son supermarché ou resto anti-gaspillage

Le label national "anti-gaspillage alimentaire"  est né dans le cadre de la loi du 10 février 2020 relative à la lutte contre le gaspillage et à l'économie circulaire (AGEC). Il est principalement destiné aux secteurs de la distribution alimentaire et de la restauration collective, qui devront réduire le gaspillage alimentaire de 50% par rapport à 2015. Les consommateurs pourront, grâce à ce label, mieux choisir les entreprises de distribution et restauration en fonction de leurs pratiques anti-gaspillage. Les conditions de mise en place de ce label restent cependant à préciser.
Selon les données de la Commission européenne de 2016, 88 millions de tonnes de nourriture sont gaspillées en Europe et 10% sont attribuables à l'étiquetage de la date de péremption. S'attaquer aux méthodes pour éviter la péremption des aliments peut être une première piste d’action.

Des emballages intelligentes pour mieux gérer les dates de péremption

Des initiatives existent pour aider à consommer les aliments avant qu'ils périment, ce qui permet de jeter moins, grâce à l’innovation et à la technologie. Une étude  de l'Université de Wageningen (WUR) montre que ces technologies intelligentes peuvent aider à réduire le gaspillage alimentaire des ménages. Cette étude s'est basée sur l’utilisation des emballages intelligents aux Pays Bas; 1500 ménages ont participé à l'étude, et un capteur intelligent suivait la température de stockage et indiquait les jours restants de la durée de conservation.
Les chercheurs ont constaté que le concept des emballages intelligents était bien compris par les consommateurs, ce qui est essentiel pour l'acceptation par le grand public.
D’autres initiatives technologiques visent aussi à mieux informer les consommateurs sur les dates de péremption. Le Deksel par exemple, est un prototype de couvercle qui équipe les pots de nourriture qui s’illumine avec quatre voyants LED verts, ces lumières diminuent en intensité au fil du temps pour informer les consommateurs pendant combien de temps ils peuvent encore manger leur contenu avant de se gâter. Un voyant rouge indique que le contenu doit être jeté.
La société canadienne d'électronique imprimée Ynvisible Interactive a elle développé des étiquettes interactives capables de détecter les aliments périmés grâce à une encre réactive qui détecte la concentration de gaz dans les emballages alimentaires.

Des amendes contre le gaspillage alimentaire?

Si vous êtes un habitué des buffets à volonté, vous avez peut-être déjà découvert une autre  tactique de lutte contre le gaspillage alimentaire: faire payer les restes laissés dans les assiettes. En Chine, infliger des amendes aux clients des restaurants qui commandent trop de nourriture est une nouvelle pratique très répandue. 35 millions de tonnes de nourriture y sont gaspillées chaque année, dont la moitié dans des petits commerces et d'autres lieux de consommation comme les restaurants. Au moment où la France s'apprête à labelliser la distribution alimentaire,  la  Chine lance même une nouvelle loi qui inflige des amendes aux clients pour avoir laissé de la nourriture dans leurs assiettes dans les restaurants. La loi permet aux restaurants de facturer les clients qui commandent trop de nourriture et laissent les restes dans leurs assiettes (cependant, les clients peuvent toujours emporter les restes chez eux).
Les restaurants qui encouragent les clients à commander de la nourriture en trop grande quantité, et les publicités qui encouragent la suralimentation peuvent aussi être sanctionnées d’amendes autour de 1500 euros.

À LIRE AUSSI

Image
Les restaurants fermés même après le 20 janvier
Les restaurants condamnés à rester fermés après le 20 janvier ?
Les restaurants auraient dû rouvrir le 20 janvier prochain, et pourtant le gouvernement laisse déjà entendre que la date sera repoussée une nouvelle fois.  Le présiden...
04 janvier 2021 - 10:59
Société
Image
Les problèmes de livraison de colis sont nombreux, des plateformes tentent de les résoudre.
Les colis de l'e - commerce génèrent des montagnes de déchets. Comment fait la Chine ?
La tendance dite de “l’Amazon bashing” à été très en vogue ces dernières semaines, principalement par solidarité avec les petits commerçants français. Alors que ces de...
22 décembre 2020 - 11:53
Société

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.