Le refus d'une ville en Californie d'accueillir une expérience de géo-ingénierie climatique

Auteur(s)
France-Soir
Publié le 13 juin 2024 - 15:40
Mis à jour le 17 juin 2024 - 15:00
Image
geo ingenierie
Crédits
Pixabay
Le refus d'une ville en Californie d'accueillir une expérience de géo-ingénierie climatique
Pixabay

La ville d'Alameda localisée dans la baie de San Francisco s'est opposée à la poursuite d'une expérience visant à éclaircir les nuages. Opération curieuse, elle permettrait en fait de renvoyer un maximum d'énergie solaire dans l'espace et ainsi limiter, selon les pronostics, les effets du changement climatique.

La banlieue résidentielle (78 000 habitants) située sur une île de 58 km² est surtout connue pour son ancienne base aéronavale. Depuis début avril, la ville a découvert qu'elle abritait bien malgré elle une expérience venue de l'Université de Washington. La technologie de géo-ingénierie solaire particulièrement controversée viserait à baisser artificiellement la température de la terre grâce à la réflexion des rayons du soleil. 

Selon l'association Friends of the Earth, destinée à la protection des Hommes et de l'environnement, il s'agit là du “premier projet de Marine Cloud Brightening en plein air aux Etats-Unis”

Pour permettre de telles études, les chercheurs ont installé leur équipement sur le pont d'un ancien porte-avions pourtant aujourd'hui transformé en musée. Les scientifiques communiquaient ainsi sur le projet auprès des visiteurs, sans que personne ne se soucie plus que cela de leur présence.

L'objectif de l'expérience est alors de pulvériser de petites particules de sel marin dans l'air, permettant aux nuages de devenir plus brillants et donc, de renvoyer les rayons solaires. Une expérience qui était censée perdurer sur plusieurs mois voire années, avec le financement de l’association SilverLining pour un budget d’environ 1 million de dollars. 

C’est un article du New York Times qui va permettre d’alerter les élus de la ville sur les tests effectués. Une étude d’impact a alors été confiée à un groupe de consultants, concluant le 23 mai que l’expérience ne pose  « aucun risque sanitaire mesurable pour la communauté environnante ». 

La technologie reste cependant controversée, à la suite d’une réunion du conseil municipal le 4 juin, les élus préféraient refuser l’autorisation de poursuivre les tests tel que le New York Times le rapporte le 5 juin 2024 et le Monde 7 jours plus tard.  Ainsi, la maire, Marilyn Ezzy Ashcraft, justifie cette décision en affirmant qu’elle n’a “pas un ardent désir d’être à la pointe de la technologie”. 

Malgré la déception, la directrice du programme, Sarah Doherty, affirme chercher de nouveaux sites pour poursuivre les recherches.  

NDLR : article modifié le 17/06/2024

À LIRE AUSSI

Image
Dubai
Le déluge à Dubaï lié à une opération ratée d'ensemencement des nuages ?
Depuis le début de la semaine, des inondations records sévissent dans la ville désertique et sont largement relayées sur les réseaux sociaux. Les précipitations représ...
18 avril 2024 - 12:33
Société
Image
Chine
La Chine confrontée à l’affaissement de ses sols face aux pluies torrentielles
Après les pluies torrentielles qui s’abattent en Chine, une nouvelle menace pèse sur le pays : l’affaissement de ses sols. En effet, des mesures prises par satellites ...
24 avril 2024 - 17:09
Société
Image
Nuages
Le Pakistan part à la conquête des nuages pour lutter contre la pollution
Pour la première fois de son histoire, le Pakistan a recouru à la "pluie artificielle" pour lutter contre la pollution massacrante. Une technique qui, si elle ne plait...
28 décembre 2023 - 19:45
Société

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
sarko
Nicolas Sarkozy, lapin bling-bling mariné dans des affaires en tous genres
PORTRAIT CRACHE - Que dire de Sarko, tant cet homme a défrayé la chronique, de procès-verbaux en registres de tribunaux ... ? Tout ou rien ... Cet ancien président, mi...
21 juillet 2024 - 10:13
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.