Méditerranée: animaux et touristes partagent une mer de plastique

Méditerranée: animaux et touristes partagent une mer de plastique

Publié le 08/06/2018 à 17:00 - Mise à jour à 17:11
© Boris HORVAT / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

A l'approche des vacances d'été, la WWF alerte sur le niveau de contamination au plastique de la mer Méditerranée, l'une des plus polluées en la matière. Les comportements humains constituent ainsi un danger mortel pour les animaux marins, dont la consommation devient alors aussi un risque.

Alors que les vacanciers se rueront cet été comme chaque année sur les plages de Méditerranée, la WWF alerte à l'aide de chiffres et d'images choc sur la concentration de plastique qui y règne et sur les dangers que cela représente pour la faune mais aussi pour l'homme.

Très marquée par les activités humaines, commerces, transport et tourisme, la Méditerranée est également une mer semi-fermée. Seul le détroit de Gibraltar permet le renouvellement de ses eaux. Toute pollution y demeure donc bien plus longtemps qu'ailleurs.

" Alors qu’elle représente seulement 1% des eaux marines à l’échelle du globe, la Méditerranée compte en revanche 7% de tous les microplastiques (fragments de moins de 5mm), qui ont atteint des niveaux record de concentration: 1,25 million de fragments par km², soit près de quatre fois plus que dans «l’île de plastique» (immense concentration de microdéchets réunis par les courants marins, NDLR) du Pacifique Nord, explique la WWF.

Lire aussi: Pollution - un plongeur se filme dans un océan de déchets plastiques (vidéo)

Car si le plastique évoque une pollution "visible" faite de gros déchets flottants, elle est aussi plus sournoise. Déjà, les associations de protection de l'environnement avaient mis en garde sur la dangerosité des déchets "classiques" qui peuvent devenir des pièges pour les poissons ou oiseaux marins. Mais il faut également compter avec les conséquences du désagrément de ces déchets, ou encore des microplatiques directement déversés dans la mer via par exemple les produits cosmétiques.

"Les bouteilles en plastique que nous jetons avec négligence et qui une fois en mer, se brisent en minuscules fragments, sont ensuite mangés par les poissons. Ils entrent ainsi dans la chaîne alimentaire jusqu’à nos assiettes: nous mangeons ce qu’ils mangent!", avertit Isabelle Autissier, Présidente du WWF France.

Face à cette situation, l'association demande "la signature d’un accord international juridiquement contraignant pour mettre fin au déversement du plastique dans les océans", "des interdictions nationales pour tous les plastiques à usages uniques et les ajouts de micro-plastique", et que soit lancé un "appel aux entreprises pour qu’elles investissent dans l’innovation et l'éco-conception, pour une utilisation plus durable et efficace du plastique".

La quantité de plastique déversée en Méditerranée se chiffrerait en millions de tonnes par an.

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




"Alors qu’elle représente seulement 1% des eaux marines à l’échelle du globe, la Méditerranée compte en revanche 7% de tous les microplastiques", note la WWF

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-