Mort du lion Cecil: deux hommes devant la justice du Zimbabwe

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Mort du lion Cecil: deux hommes devant la justice du Zimbabwe

Publié le 28/07/2015 à 18:57 - Mise à jour à 19:08
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Victor Lefebvre
-A +A

La mort du célèbre lion Cecil, abattu par des chasseurs au Zimbabwe, a provoqué l'émoi des défenseurs des animaux et la réaction de la justice du pays. Deux hommes doivent comparaître pour braconnage mercredi 29. Le commanditaire de la chasse, probablement un touriste étranger, n'a pas été formellement identifié.

Plusieurs semaines après que le cadavre de Cecil le lion a été retrouvé, la justice du Zimbabwe part à son tour à la chasse. Deux ressortissants du pays vont être jugés mercredi 29 pour braconnage, alors que le commanditaire mystère de cette chasse n'est pas encore identifié.

Cecil, un lion de 13 ans, était le plus célèbre représentant de son espèce au Zimbabwe, et peut-être même dans toute l'Afrique. Une notoriété surtout due à sa crinière sombre que tous les touristes espéraient apercevoir.

L'animal vivait dans la réserve de Hwange. Selon les éléments communiqués par les autorités du parc, Cécil aurait été abattu le 1er juillet dernier aux abords de la réserve. Touché par une flèche, il aurait ensuite été achevé d'une balle, puis dépecé et décapité. Sa dépouille a pu être retrouvée grâce à une puce GPS implantée à l'animal.

Deux hommes ont été interpellés. Le premier est un chasseur professionnel de la société Bushman Safari. Le second est le propriétaire de la ferme jouxtant la réserve. Il aurait donné son autorisation pour y abattre le lion, bien qu'aucun des hommes "n'avait de permis justifiant la chasse de l'animal", précisent les parcs nationaux du Zimbabwe.

La chasse au lion ainsi qu'à d'autres espèces de la savane est autorisée au Zimbabwe mais seulement dans des zones spécifiques et selon des quotas. L'association des chasseurs et guide professionnel du Zimbabwe a reconnu que l'un de ses membres était impliqué dans la mort du fauve. Cependant, elle argue que ce safari n'était pas illégal puisque Cecil a été abattu hors de sa réserve.

Mais selon le quotidien britannique The Guardian, le gouvernement considère que le lion était sous la protection de la réserve puisqu'il y vivait. De plus, le directeur des opérations de conservation dans le pays affirme que les chasseurs auraient utilisé un appât pour attirer Cecil en dehors de la zone protégée.

En plus des deux prévenus zimbabwéens se pose la question du commanditaire de cette chasse, dont le prix est évalué à plusieurs dizaines de milliers d'euros. La présence d'un riche touriste espagnol a d'abord été évoquée, puis celle d'un dentiste américain. La tête du félin, probablement envoyée au mystérieux commanditaire, n'a pas été retrouvée.

La mort de Cecil a une autre conséquence, pour sa progéniture. Le lion devrait être remplacé au sein de son groupe par un autre mâle dominant, lequel ne laissera pas la vie aux six lionceaux de son prédécesseur, selon les lois de la jungle.

 

Auteur(s): Victor Lefebvre

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le lion Cecil, abattu le 1er juillet, était célèbre pour sa crinière noire.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-