Naufrage du bateau italien: quelle pollution attendue en Nouvelle-Aquitaine

Naufrage du bateau italien: quelle pollution attendue en Nouvelle-Aquitaine

Publié le 14/03/2019 à 11:05 - Mise à jour à 11:19
©Marine nationale
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Une nappe d'hydrocarbures de 10 kilomètres de long pourrait toucher les côtes de Nouvelle-Aquitaine dans les jours à venir suite au naufrage du navire italien Grande America. Les moyens maritimes de lutte contre la pollution pourraient être contrariés par la météo.

Après le naufrage du bateau italien Grande America, une nappe d'hydrocarbure s'est formée au large de La Rochelle. La pollution pourrait atteindre les côtes de Nouvelle-Aquitaine dans les jours qui viennent. Des moyens de lutte ont été déployés mais la situation est compliquée par une météo très défavorable.

"Selon nos prévisions, des fragments pourraient atteindre certaines zones des côtes de Nouvelle-Aquitaine d'ici dimanche ou lundi", a fait savoir le ministre de l'Ecologie, François de Rugy dans un communiqué publié dans la nuit de mercredi à jeudi. "La façade entre la Charente-Maritime et la Gironde risquait d'être touchée par une pollution dans plusieurs jours", a de son côté prévenu le préfet maritime de l'Atlantique Jean-Louis Lozier.

Voir: Naufrage du "Grande America": Jadot (EELV) critique le "laxisme autour du transport maritime"

La nappe de pollution s'étend sur une dizaine de kilomètres de long et un kilomètre de large. A titre de comparaison, la première nappe de fioul issue du pétrolier Erika faisait 15 km de long, et de nombreuses autres, plus petites, avaient ensuite été repérées sur une zone de plus de 300 km².

Si la situation est donc sans commune mesure avec la marée noire de 1999, les autorités craignent que la situation empire, les soutes du Grande America contenant 2.200 tonnes d'hydrocarbure. L'impact sur les côtes dépendra du succès des opérations de dépollution en mer. Le navire spécialisé dans la lutte antipollution BSAA Argonaute a appareillé depuis Brest, mais les conditions météo risquent de compliquer sa tâche. Le préfet maritime de l’Atlantique a sollicité le concours des moyens de lutte antipollution de l’Agence Européenne pour la Sécurité Maritime (EMSA).

Les plans Polmar Mer (pour pollution de faible à moyenne intensité en mer) n'avait pas encore été déclenchés ce jeudi matin. Il pourrait être suivi du plan Polmar Terre en cas d'arrivée de la nappe sur les côtes.

En plus de cette crainte d'une marée noire, une autre source de pollution est étudiée. En effet, 45 conteneurs renfermant des matières dangereuses ont sombré avec le navire ainsi que 2.000 véhicules représentant des tonnes de matières toxiques pour la biodiversité.

Lire aussi:

Naufrage du "Grande America": 45 conteneurs de matières dangereuses et 2.200 tonnes de fioul lourd

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le naufrage du "Grande America" pourrait provoquer une pollution des côtes de Nouvelle Aquitaine.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-