Aux Pays-Bas, un "conseil de l'eau" protège les terres des inondations depuis le Moyen Âge

Aux Pays-Bas, un "conseil de l'eau" protège les terres des inondations depuis le Moyen Âge

Publié le 05/12/2021 à 11:45
Sem van der Wal / ANP / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Pour résister aux inondations, les Pays-Bas ont trouvé la solution : un « conseil de l’eau » qui, depuis le Moyen Âge, gère la création de digues servant à retenir les incursions de l’eau sur la terre. Une réussite.

Une gestion efficace des inondations

Cet été encore, une partie de l’Europe s’est retrouvée inondée suite à de fortes intempéries. La France, la Belgique ou encore l’Allemagne ont dû essuyer des inondations record, parfois aggravées par le dérèglement climatique. Si les Pays-Bas, dont une partie du territoire se situe sous le niveau de la mer, ont aussi été inondés, aucun décès n’a été recensé, rapporte Slate.

Comment l’expliquer ? Grâce à l’existence d’une instance dont ils ont le secret : le conseil de l'eau. Existant depuis le XIIᵉ siècle, ce waterschap ou hoogheemraadschap en néerlandais, est décisionnaire sur tout ce qui concerne le domaine de l’eau. C’est ce conseil, géré par 3 500 membres, qui décide en cas d’inondation de l’évacuation rapide des habitations et de la construction de digues.

Des missions diverses

À l’origine de cette instance séculaire se trouvent des agriculteurs. Dès le Moyen Âge, ces derniers ont décidé de se regrouper pour protéger leurs terres des inondations régulières. Aujourd’hui, 21 membres, élus par les citoyens, continuent de gérer ce conseil, dont les compétences ont été élargies au fil du temps. En plus du maintien des défenses contre les inondations, c’est lui qui est chargé de punir les pollueurs, contrôler la qualité de l’eau, procéder à l’entretien des rivières et des canaux ou encore gérer le système des eaux usées.

Pour mener à bien toutes ces missions, le conseil de l’eau a instauré son propre impôt depuis l’époque médiévale. L’argent perçu génère 95 % du budget alloué aux offices de l’eau des Pays-Bas, ce qui leur permet de financer rapidement et efficacement la lutte contre les inondations. À titre de comparaison, aux États-Unis, le Texas n'a obtenu aucun financement pour faire face aux inondations provoquées par l'ouragan Harvey en 2017.

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Des inondations le 16 juillet 2021 aux Pays-Bas

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-