Pollution: Airparif prévoit une amélioration sur la capitale vendredi

Pollution: Airparif prévoit une amélioration sur la capitale vendredi

Publié le 08/12/2016 à 13:34
©Houpline Renard/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

"Un léger mieux": c'est ce qu'espère Airparif pour ce vendredi, au troisième jour de l'installation de la circulation alternée.

Paris et sa banlieue, soumis à un pic de pollution majeur, devraient connaître vendredi "un léger mieux", même si le seuil limite devrait être encore franchi, prévoit jeudi 8 Airparif.

L'organisme de surveillance de la qualité de l'air prévoit pour vendredi "un épisode de pollution avec un possible dépassement du seuil d'information" pour les particules, premier des deux niveaux de vigilance.

Le dépassement du "seuil d'information" signifie une concentration de particules dans l'air supérieure à 50 microgrammes/m3.

Ces jours derniers le "seuil d'alerte" avait été dépassé, avec des concentrations supérieures à 80 µg/m3.

Cette évolution est liée à l'amélioration des conditions météorologiques avec le retour prévu d'un vent léger.

Mercredi déjà, la situation s'était un peu améliorée avec des concentrations maximales à 80 µg/m3 (contre 100 la veille, et même 146 le 1er décembre, jour record).

Selon Airparif, cette amélioration attendue pourrait se confirmer au cours du week-end, mais pourrait aussi ne pas durer.

La semaine prochaine pourrait en effet voir le retour de l'anticyclone qui depuis huit jours bloque les particules près du sol (absence de vent et températures générant un couvercle d'air chaud au-dessus de la ville).

La pollution est liée aux émissions du trafic routier, du chauffage, de l'industrie.

Pour réduire ce pic hivernal, le préfet de police de Paris a décidé la mise en oeuvre depuis mardi de la circulation alternée dans la capitale et sa proche banlieue, en concertation avec un comité d'experts (Airparif, Météo France, la direction régionale de l'environnement et de l'énergie, Agence régionale de la santé).

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le seuil limite devrait encore être franchi ce jeudi.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-