Au Pérou, on collecte les cheveux humains et les poils des animaux pour nettoyer la marée noire

Au Pérou, on collecte les cheveux humains et les poils des animaux pour nettoyer la marée noire

Publié le 26/01/2022 à 10:02
Unsplash
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Le 15 janvier dernier, l'éruption du volcan Hunga Tonga-Hunga Ha’apaï sur les îles Tonga a causé des dégâts bien au-delà de l’archipel. Au tsunami dans l'océan Pacifique s’est ajoutée la fuite de 6 000 barils de pétrole brut d’un navire au large du Pérou. La marée noire touche maintenant les côtes, causant une crise environnementale sans précédent. Depuis la semaine dernière, le pays se mobilise pour collecter les cheveux de ses citoyens et les poils de leurs animaux de compagnie pour nettoyer l’océan, en utilisant le fort pouvoir absorbant des cheveux.

Lire aussi : Îles Tonga : la puissance de l’éruption était supérieure à des centaines d’Hiroshima

Une vingtaine de plages et de nombreuses espèces animales touchées par la fuite

La marée noire est arrivée sur les côtes de Lima, la capitale péruvienne, à la suite d'un accident lors du processus de déchargement d’un tanker dans une raffinerie Repsol, causé par la violente houle qui a frappé les côtes péruviennes suite à l'éruption volcanique aux Tonga. Selon l'Agence d'évaluation et d'application de l'environnement (OEFA), au moins 1 739 000 mètres carrés sont touchés par le déversement de pétrole brut dans la mer. Les autorités signalent une magnitude de pollution de plus de 174 hectares sur le littoral et 118 hectares en mer. Une vingtaine de plages ont été touchées par la marée noire, mettant en péril la flore et la faune de deux aires naturelles protégées.

Au Pérou, les citoyens se mobilisent pour nettoyer la mer en donnant leurs cheveux

En juillet 2020, dans l'océan Indien, un navire japonais s'était échoué dans au sud-est de l'île Maurice, déversant près de 1 000 tonnes de pétrole dans la mer, provoquant la pire pollution jamais connue sur quelque 15 kilomètres de côtes paradisiaques. Les habitants se sont vite mobilisés pour limiter les dégâts, en fabriquant des barrières absorbantes faites de sacs entrelacés remplis de paille et de cheveux humains. "Les cheveux sont connus depuis de nombreuses années pour leurs propriétés absorbantes. Un kilo de cheveux absorbe jusqu'à huit kilos d'hydrocarbures", explique l'ONG environnementale Octopus. Cette technique a été utilisée pour la première fois lors de la catastrophe de la plate-forme pétrolière Deepwater Horizon en 2010, qui a provoqué le déversement de l'équivalent de plusieurs millions de barils de pétrole dans le golfe du Mexique. Une catastrophe environnementale sans précédent aux États-Unis.

Des messages via les réseaux sociaux pour collecter des cheveux

Lors de la crise de l'île Maurice, les salons de coiffure collaboraient à la collecte de chevaux en offrant des coupes gratuites. Au Pérou, les citoyens organisent des réseaux de collecte sur les réseaux sociaux. Outre les cheveux, on collecte aussi des collants en nylon pour fabriquer des boudins qui seront capables d'absorber le pétrole. Des bénévoles se sont organisés dans tout le pays.  Dans de petites villes, des ONG informent les citoyens et proposent de couper les cheveux gratuitement aux volontaires souhaitant collaborer. Une occasion de gagner une coupe de cheveux gratuite, tout en protégeant l’environnement !

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un kilo de cheveux peut absorber jusqu'à huit kilos d'hydrocarbures.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-