Selon la Nasa, d’immenses inondations auront lieu en 2030 à cause de l’oscillation de la Lune

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 28 juillet 2021 - 13:34
Image
La lune vue de Panama City
Crédits
Luis ACOSTA / AFP
La Lune
Luis ACOSTA / AFP

Dans une étude publiée en juin dans la revue Nature Climate Change, la Nasa prévoit des inondations exceptionnelles d’ici les années 2030. En cause : une légère oscillation de la Lune qui, combinée au dérèglement climatique, va exercer une influence majeure sur les marées.

Des inondations exceptionnelles d’ici 10 ans

Le réchauffement de notre planète n’est pas le seul phénomène climatique qui devrait nous inquiéter. D’ici 2030, d’immenses inondations sont aussi à prévoir, prévient la Nasa. Associée à l’université d’Hawaï, l’agence spatiale américaine a publié en juin une étude dans la revue Nature Climate Change, dans laquelle elle estime qu’une future « oscillation de la Lune » provoquera des inondations exceptionnelles d’ici une dizaine d’années.

Un cycle naturel de 18,6 ans

Inéluctable, ce changement d’orbite de la Lune n’est pas nouveau. En réalité, il se produit même naturellement tous les 18,6 ans. Mais, combiné au dérèglement climatique que nous sommes en train de vivre, le phénomène pourrait prendre des proportions jusqu’ici inégalées et toucher de plein fouet les villes côtières. « La combinaison de la force gravitationnelle de la Lune, de l’élévation du niveau de la mer et du changement climatique va entraîner des inondations sur les côtes du monde entier », alerte l’auteur de l’étude Bill Nelson dans un communiqué de la NASA. Les plaines proches du niveau de la mer sont de plus en plus menacées à cause de l’augmentation des inondations, et cela ne fera qu’empirer. »

Comment s’explique ce phénomène ? « Pendant la moitié du cycle de 18,6 ans, la Lune inhibe les marées sur Terre, ce qui entraîne des marées hautes plus faibles et des marées basses plus fortes. Pendant l’autre moitié du cycle, les marées sont amplifiées, avec des marées hautes plus fortes et des marées basses plus faibles », détaillent les chercheurs dans l’étude.

De graves conséquences économiques

Résultat, les villes se trouvant à proximité du littoral pourraient être inondées trois ou quatre fois plus souvent qu’à l’heure actuelle. Et, selon le positionnement de la Lune, du Soleil et de la Terre, ces inondations pourraient se produire plusieurs jours consécutifs ou tous les deux jours. Ce qui causera de sérieux problèmes économiques. « S’il y a 10 ou 15 inondations par mois, une entreprise ne peut plus fonctionner si son parking se trouve sous l’eau. Les gens perdent leur emploi parce qu’ils ne peuvent pas se rendre au travail. Les infiltrations et les fuites deviennent un problème de santé publique », souligne Phil Thompson, professeur adjoint à l’université d’Hawaï et auteur principal de l’étude.

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Hollande
François Hollande, président belliqueux, mais adepte du scooter
Entre théories politiques floues, promesses électorales non tenues et un penchant pour l'action militaire “à mi-chemin", François Hollande aura été plus souvent à la t...
13 juillet 2024 - 12:16
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.