Une chaleur plus élevée que prévu sous le "glacier de l'Apocalypse" pourrait accélérer sa fonte

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 04 mai 2021 - 12:08
Image
glacier
Crédits
Unsplash
Thwaites est responsable de 4% de l'élévation actuelle du niveau de la mer et il contiendrait suffisamment d'eau pour élever le niveau des océans de 65 centimètres.
Unsplash

Le glacier Thwaites, situé dans l’ouest de l’Antarctique, est aussi connu sous le nom de "glacier de l'Apocalypse" car il est très sensible aux effets du réchauffement climatique. Récemment, une équipe de chercheurs de l'Université de Göteborg a découvert une eau bien plus chaude que prévu, circulant par des canaux sous-marins. La fonte du glacier s'accélère, et cela aggrave les pronostics de montée des eaux du globe de 65 cm à 1,80 m. Tout n'est pas négatif pour autant : grâce aux informations collectées, les scientifiques peuvent désormais mieux connaitre l'évolution du glacier.

Un robot sous-marin pour étudier la fonte des glaciers

La calotte glaciaire de l'Antarctique occidental est responsable d’environ 10% du taux actuel d'élévation du niveau de la mer. Le glacier Thwaites, de 192.000 km², c'est-à-dire presque aussi grand que la Grande-Bretagne, est à l'origine des changements les plus rapides au monde. Cette zone pourrait faire augmenter le taux d'élévation du niveau de la mer encore plus radicalement. À cause de son emplacement et de sa structure, ce glacier est particulièrement sensible aux courants océaniques chauds et salés qui se déplacent sous sa masse. L'étude, publié le 9 avril dans la revue scientifique Science Advances, est cruciale pour comprendre l'évolution que suivra la fonte des glaces à l'avenir.

L'équipe de chercheurs qui étudie le glacier Thwaites a utilisé un sous-marin autonome appelé "Ran" pour collecter des données sous le glacier (force, température, salinité et teneur en oxygène des courants océaniques qui passent sous le glacier, entre autres) afin de comprendre à quelle vitesse la glace fond et quelles pourraient en être les conséquences.

Selon Anna Wåhlin, professeure d'océanographie à l'Université de Göteborg et auteure principale de l'étude, le niveau mondial de la mer est affecté par la quantité de glace sur terre, et la plus grande incertitude dans les prévisions est l'évolution future de la calotte glaciaire de l'Antarctique occidental. Avec l'aide de ce type de nouvelles technologies, l'équipe de scientifiques espère améliorer les modèles et réduire la grande incertitude qui règne désormais autour des variations mondiales du niveau de la mer.

Évaluer les conséquences dramatiques de la fonte des glaciers

Même si les mouvements et évolutions de ce glacier sont maintenant mieux connus, le déroulement de la fonte réserve des surprises. L'année dernière, une équipe de scientifiques britanniques avait découvert d’énormes cavités sous le glacier Thwaites. The Guardian explique que l'eau chaude érode le glacier comme la carie d'une dent, et accélère sa fonte. Une grande partie du sol sur lequel se trouve le glacier est en dessous du niveau de la mer, ce qui le rend particulièrement vulnérable à la fonte. L'eau plus chaude empiète plus loin sous la glace à l'intérieur des terres.

Le Dr Robert Larter, scientifique du British Antarctic Survey et chercheur principal de l'International Thwaites Glacier Collaboration, explique que la fonte de ce glacier sera déterminante dans l’élévation du niveau des mers. Selon lui, si les « points d’épinglage » du glacier se perdent au cours des prochaines années, il va fondre plus vite. Personne ne peut actuellement savoir quelle quantité de glace supplémentaire irait dans la mer si le glacier commençait à se briser. Grâce à cette dernière étude, Anna Wåhlin se montre plus optimiste "Les années à venir seront cruciales ... elles détermineront ce qu'il adviendra de ce glacier", a-t-elle déclaré.

Une réaction en chaîne redoutée

Selon les scientifiques, Thwaites est responsable de 4% de l'élévation actuelle du niveau de la mer et il contiendrait suffisamment d'eau pour élever le niveau des océans de 65 centimètres. La future élévation du niveau de la mer pourrait mettre de nombreuses villes côtières en péril. Outre les inondations, la fonte de Thwaites, qui sert de pilier pour de nombreux autres glaciers, pourrait entraîner la fonte d'autres glaciers de la région. Le pire scénario serait la fonte de tout l'inlandsis Ouest Antarctique, qui causerait une hausse de trois mètres du niveau des océans en seulement quelques décennies.

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.