Volkswagen supprime la saucisse emblématique allemande “currywurst” de sa cantine

Volkswagen supprime la saucisse emblématique allemande “currywurst” de sa cantine

Publié le 13/08/2021 à 13:28
Unsplash
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Pour proposer moins de viande, plus de légumes et de meilleurs ingrédients afin de rendre les travailleurs du constructeur automobile plus sains, les saucisses au curry de la cantine de Volkswagen deviennent végétariennes. Une décision qui alimente la polémique dans une Europe divisée au sujet de la consommation de viande.

Volkswagen produit plus de saucisses au curry que de voitures

La currywurst est un type de hotdog typiquement allemand, recouvert d'une sauce épicée, souvent à base de ketchup et de curry, qui s’accompagne de frites. Très répandue en Allemagne en mode “street food”, ce plat a été adopté par Volkswagen, qui a commencé à fabriquer ses propres saucisses au curry dans une boucherie située au sein même de son usine de Wolfsburg en 1973, pour le plus grand plaisir de ses salariés. Le géant de l’automobile fabrique ainsi jusqu'à 18 000 saucisses par jour, ce qui en fait autant une usine à saucisses qu’un fabricant de voitures.

Passer aux saucisses végétariennes pour des employés plus sains et plus productifs

Herbert Diess, président du directoire de Volkswagen, explique sur son compte Linkedin qu’une équipe a été mise en place en mai 2020 pour améliorer la qualité des recettes, et ainsi la “santé, l'humeur et donc aussi la productivité des employés”. Le chef étoilé responsable de la cantine a décidé de renoncer à la viande issue de l'élevage industriel d'ici 2025, et de transformer le “currywurst” en une version bio, locale et végétarienne. Alors que la marque voit ses ventes de véhicules zéro émission exploser, il ne s’agirait pas seulement de la santé des employés, mais aussi d’un coup de communication pour s’adapter aux consommateurs de plus en plus éco-responsables.

Les travailleurs de VW ne sont pas vraiment contents de cette décision

Mais tout le monde n'a pas hâte de dire au revoir à la currywurst aussi joyeusement que le patron de VW lui-même, explique le Wolfsburger Nachrichten. Récemment, les travailleurs de VW se sont battus pour que la saucisse au curry reste au menu de certaines cafétérias. Par exemple, lorsque le constructeur automobile a cessé de servir de la saucisse au curry aux travailleurs de la chaîne de montage de la Golf à Wolfsburg, les employés ont porté leur grief devant le syndicat et ont reçu son soutien, pour que la currywurst si populaire revienne définitivement.

Remettre des plats traditionnels à base de viande au menu, une affaire politique et culturelle

Alors que l'Europe promeut un régime nutritionnel moins consommateur de viande, imposer des réductions drastiques, sans prendre en compte les habitudes socio-culturelles, n'est pas forcément une alternative envisageable au niveau national ou européen. En Espagne, les critiques contre une campagne de sensibilisation anti-viande lancée en juillet, ont ralenti les mesures qui allaient se généraliser en Europe. Le président espagnol a même montré son soutien à l'industrie de la viande, ancrée dans la plupart des cultures et activités socio-économiques espagnoles. 

Le fabricant d’automobiles n'est pas la première marque qui veut réduire la consommation de viande

Ikea, chaîne de magasins aussi connue pour ses cantines que pour ses meubles low cost, a déjà lancé une stratégie suivant le mouvement de baisse de la consommation de viande. Ikea s’est engagée fin 2020 à produire 50% de ses aliments à base de plantes, ce qui devrait avoir un énorme impact sur les habitudes alimentaires de ses centaines de millions de clients.

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le chef étoilé responsable de la cantine de VW a décidé de renoncer à la viande issue de l'élevage industriel d'ici 2025, et de transformer le “currywurst” en une version bio, locale et végétarienne

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-