Affaire Kevin (Mourmelon): un meurtre machiavélique commandité par une ado?

Affaire Kevin (Mourmelon): un meurtre machiavélique commandité par une ado?

Publié le 07/06/2018 à 12:02 - Mise à jour à 15:55
©DR
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Deux adolescents ont été placés en détention provisoire après leur mise en examen mercredi dans la soirée dans l'affaire du meurtre de Kévin C. à Mourmelon dans la Marne. Adrien a déjà reconnu avoir porté la vingtaine de coups de couteau. Mais aux gendarmes il a par ailleurs assuré qu'il a agi à la demande d'Océane, 17 ans, dont il était amoureux.

Ils ont été placés en détention provisoire à l'issue de leur garde à vue. "Ils", c'est Adrien qui a sauvagement tué Kevin C., 17 ans, avec le couteau à la lame de 18 centimètres que lui avaient offert ses parents samedi 2 juin dans un parc de Mourmelon-le-Grand dans la Marne.

Mais une instruction a aussi été ouverte contre Océane, 17 ans également, que les enquêteurs suspectent d'avoir planifié le meurtre de la victime. Avec, en toile de fond, des amours adolescents contrariés ayant débouché sur un massacre au couteau.

Océane était dans un premier temps la témoin directe de la mort de la victime. Après l'arrestation d'Adrien, qui avouera les faits, le portrait-robot totalement erroné fait par l'adolescente va mettre la puce à l'oreille des gendarmes. Et c'est Adrien qui, devant les militaires, va "se mettre à table": oui, il a tué Kevin mais c'est Océane qui le lui a demandé, trois ou quatre jours avant les faits. Elle a assuré à Adrien que Kévin la harcelait, voire selon certaines la violentait. Adrien est amoureux d'Océane, pour elle il était prêt à passer à l'acte.

Voir aussi - Affaire Kévin (Mourmelon): qui est Océane P. soupçonnée d'avoir commandité le meurtre?

Les enquêteurs soupçonnent, en se basant sur les aveux d'Adrien, qu'Océane aurait conçu le scénario d'un vol de sac à main pour pousser Kévin à intervenir et provoquer ainsi sa mort en faisant croire à l'acte crapuleux d'un délinquant. C'est donc vers la piste d'une machination orchestrée par celle qui n'a que 17 ans que l'enquête s'oriente, avec toute la prudence nécessaire à ce stade. La jeune fille nie ainsi faits et reste présumée innocente. Selon France bleu, Océane a admis avoir rencontré Adrien une heure avant que celui-ci ne tue Kévin, des SMS ont aussi été échangés entre les deux suspects.

Lire aussi: Maëlys, Kevin, Tom, Angélique... ces meurtres de mineurs qui secouent la France

Mais quelle était la relation exacte entre la victime et celle qui a peut-être tout organisé? Présentée dans un premier temps comme sa petite amie en passe d'être quittée, la réalité est plus complexe. Kévin, garçon brillant et populaire auprès des jeunes filles n'aurait jamais été "formellement" en couple avec l'adolescente, tout en entretenant avec elle une relation suivie. Selon une proche de la victime et de la suspecte qui s'est confiée à France-Soir, Océane "le faisait tourner en rond", mais "se laissait faire" quand le jeune premier tentait des approches.

Mais cette source, qui évoque par ailleurs des problèmes de santé d'Océane, est formelle: "Ils n'étaient pas en couple. Par contre, Adrien était très amoureux d'elle et était jaloux de Kévin".

L'investigation va maintenant se pencher sur la personnalité des deux suspects et surtout, dans le cas où l'implication d'Océane est confirmée, s'attacher à déterminer si l'un était sous l'emprise de l'autre.

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le meurtre de Kévin a-t-il été commandité par une adolescente?

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-