Agressions homophobes à Rennes: un groupe de 7 mineurs mis en examen

Agressions homophobes à Rennes: un groupe de 7 mineurs mis en examen

Publié le 17/05/2019 à 08:08 - Mise à jour à 09:48
© LOIC VENANCE / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

La justice a mis en examen sept mineurs âgés de 14 à 17 ans, pour deux agressions homophobes commises en avril. Les suspects ont minimisé leur participation aux faits qui leur sont reprochés.

L’enquête avance: sept mineurs ont été mis en examen pour deux agressions homophobes commises à Rennes en  avril. Le procureur de la République a confirmé l’information jeudi 16.

Les sept jeunes hommes, âgés de 14 à 17 ans, sont soupçonnés d’avoir attaqué le 11 avril dernier une première victime en se servant notamment d’un Taser, un pistolet à impulsion électrique. Deux jours plus tard, un homme a également été agressé et frappé avec une barre de fer avant de se faire dérober ses effets personnels.

Les deux hommes ont porté plainte et chacun ont rapporté avoir été frappé au motif de leur homosexualité alors qu’ils marchaient seuls sur la voie publique.

Les sept jeunes ont été arrêtés fin avril et début mai. Ils étaient presque tous inconnus des services de police (l'un des suspects serait cependant impliqué dans une autre agression homophobe datant 2018) et, selon les informations dévoilées, ils ont eu tendance à minimiser leur participations dans les faits qui leur sont reprochés. Selon la presse locale (voir ici), ils sont décrits comme étant issus "de bonnes familles".

Lire aussi - Homophobie: "année noire" pour les personnes LGBT en 2018

Les sept jeunes ont été présentés à un magistrat le 2 mai et le 10 mai. Ils n’ont pas été placés en détention et reste, dans l’attente de l’évolution de l’instruction, sous contrôle judiciaire.

Selon le communiqué du procureur, les deux victimes, elle, se sont vu reconnaître des incapacités de travail inférieures à huit jours.

Voir aussi:

Paris: un kiosquier "homophobe" refuse de vendre le magazine L'Equipe

Agression homophobe présumée d'un couple de femmes à Lyon

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les sept jeunes ont été placés sous contrôle judiciaire.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-