La locataire tue son propriétaire à coups de pelle, il voulait se faire payer

La locataire tue son propriétaire à coups de pelle, il voulait se faire payer

Publié le 01/12/2018 à 14:26 - Mise à jour à 14:29
© Bertrand GUAY / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Jeudi, une femme de 37 ans a tué son propriétaire à l'aide d'un complice en Guadeloupe. La victime venait réclamer des milliers d'euros d'arriérés.

Il était venu réclamer à sa locataire des arriérés de loyers, il en est mort. Jeudi 29 novembre, une femme de 37 ans a été mise en examen et incarcérée pour le meurtre de son propriétaire en Guadeloupe. Le parquet de Point-à-Pitre a également confirmé qu'un homme de 31 ans, complice du meurtre, a été lui aussi placé en détention provisoire.

Les faits remontent au 9 novembre. Ce jour-là, le propriétaire se rend chez la locataire qui lui doit, selon le procureur de la République, "plusieurs dizaines de milliers d'euros" ne réglant lus son loyer depuis des mois. Le créancier, âgé de 68 ans, souhaitait récupérer lui-même une partie des sommes qui lui étaient dues.

Selon les éléments dévoilés par le procureur de la République, le malheureux sexagénaire aurait été accueilli à coups de pelle par sa locataire et son complice. Il serait mort sur place, et les enquêteurs pensent  que ses deux meurtriers présumés ont ensuite déplacé son corps.

Lire aussi - HLM: 300.000 "riches" et un tiers des étrangers sont locataires

Le cadavre de la victime a été découvert sur la commune de Basse-Terre à plusieurs kilomètres du lieu du meurtre. Il avait été en partie brûlé. L'arme du crime a été retrouvée sur indications du complice.

Les enquêteurs avaient d'abord lancé un appel à témoins pour essayer de retrouver l'homme dont la disparition apparaissait dans un premier temps mystérieuse avant que l'investigation découvre l'endroit où s'était rendu la victime avant de disparaître.

Les deux suspects encourent 30 ans de prison.

Voir aussi:

Logement: le locataire peut-il imposer son animal de compagnie au propriétaire?

Var: elle vit sous les ponts car ses locataires ne payent pas le loyer 

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La victime a été tuée à coups de pelle.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-