Luz-Saint-Sauveur: ils abandonnent leur victime en caleçon dans la montagne pour se venger

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Luz-Saint-Sauveur: ils abandonnent leur victime en caleçon dans la montagne pour se venger

Publié le 12/02/2018 à 09:20 - Mise à jour à 09:26
©Pyrenewsonline
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Dans la nuit de vendredi à samedi, un homme a été retrouvé errant dans une commune de montagne des Hautes-Pyrénées, vêtu seulement d'un caleçon. Il avait été emmené de force par un groupe d'individus cherchant à se venger.

L'affaire sonne comme une plaisanterie douteuse, il s'agit en fait d'une vengeance qui aurait pu très mal finir. Un homme d'une vingtaine d'années a été secouru alors qu'il déambulait dans la montagne en pleine nuit par des températures glaciales. Le tout en caleçon, le seul vêtement que les hommes qui l'ont forcé à subir cette punition lui ont laissé.

Les faits se déroulent à Lourdes dans la nuit du vendredi 9 au samedi 10. La victime âgée d'une vingtaine d'années est emmenée de force par quatre hommes, également âgés d'une vingtaine d'années, qui ont décidé de se venger. Selon les premiers éléments connus de l'enquête, les agresseurs seraient des voisins qui souhaitaient agir de la sorte car ils accusaient le jeune homme d'avoir dérobé un vélo.

Lire aussi: Rouen: il incendie une voiture par vengeance et provoque des dégâts considérables

Ils ont donc emmené de force leur victime en pleine montagne, au niveau de la commune de Luz-Saint-Sauveur, dans le département des Hautes-Pyrénées. Là, ils l'ont laissé dans un lieu montagneux ne lui laissant comme seul vêtement son caleçon, puis ils sont repartis. La victime s'est retrouvée seule dans la nuit, alors que la température était glaciale dans cette commune d'altitude.

Ce sont finalement des passants qui ont secouru le malheureux que l'on imagine grelottant et en réel danger. L'homme a d'ailleurs dû être hospitalisé. Les témoins ont prévenu la police pour expliquer dans quelles circonstances ils ont ainsi retrouvé un homme grelottant dans la montagne en sous-vêtement. Les autorités sont alors facilement remontées jusqu'aux agresseurs et les quatre suspects ont tous été placés en garde à vue.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'homme a été abandonné quasiment nu dans les Pyrénées.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-