Montpellier: une institutrice battue par une mère de famille sous le regard d'une classe de CP

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Montpellier: une institutrice battue par une mère de famille sous le regard d'une classe de CP

Publié le 22/04/2017 à 11:06 - Mise à jour à 11:17
©Thomas Samson/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

L'institutrice voulait protéger un petit élève de CP d'une mère de famille qui l'agressait. Jeudi, une enseignante de Montpellier a été victime d'une agression devant une vingtaine d'enfants en plein cours de sport.

C'est un tourbillon de violence incontrôlée qui s'est abattu sur une institutrice qui a eu le tort de s'interposer face à un parent d'élève en furie. Le jeudi 20, dans une école primaire de Montpellier, dans le département de l'Hérault, une enseignante a été en effet violemment agressée en pleine matinée lors d'un cours de sport.

Les faits se déroulent à l'école élémentaire Heidelberg, alors que l'institutrice anime une séance de d'exercices physiques (sur un terrain attenant) avec sa classe de CP, composée donc d'enfants âgés d'environ six ans. Soudain, la mère d'une élève qui passait près du terrain interrompt le cours pour rudoyer un enfant. La cause? Ce dernier aurait bousculé la fille de la mère de famille visiblement agressive et qui ne voyait aucun inconvénient à intervenir en plein cours pour faire le scandale.

L'institutrice décide naturellement de s'interposer pour protéger son petit élève de la furie de la mère. Un geste qui va déclencher un déchaînement de violence. La mère de famille va alors déverser un flot d'insultes sur la malheureuse institutrice, lui tirer les cheveux et… la jeter brutalement à terre. Le tout sous les yeux des autres enfants. D'autres parents d'élèves qui se trouvaient à proximité du terrain vont alors intervenir pour mettre fin aux agissements de la furie.

L'institutrice, blessée, s'est vu délivrer six jours d'ITT. Elle a décidé de porter plainte contre la mère. Les autres enseignants de l'école primaire ont fait valoir leur droit de retrait vendredi 21, dans la matinée. Le directeur de l'école, commentant les faits, a parlé d'un événement "à la fois rare, violant et émouvant".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'institutrice a été agressée devant une vingtaine d'enfants de CP.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-