Nîmes: le gastroentérologue aurait escroqué plus de 500 patients obèses

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Nîmes: le gastroentérologue aurait escroqué plus de 500 patients obèses

Publié le 08/02/2018 à 08:27 - Mise à jour à 08:34
© FRANCK FIFE / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Plus de 500 personnes auraient été victimes d'un gastro-entérologue nîmois, spécialisé dans les problèmes d'obésité et d'amaigrissement. Il a été mis en examen mardi pour de nombreux chefs d'accusation mais la justice cherche d'autres victimes.

Un gastro-entérologue nîmois, très en vue, a été interpellé, placé en garde à vue et mis en examen mardi 6 pour des faits "d’escroquerie, de tromperie présentant un danger médical, d’exercice de recherches médicales non autorisées et de blessures involontaires". Il est suspecté d'avoir escroqué plus 500 patients, 515 dénombrés à ce jour, qui souffraient d'obésité, tout en mettant leur vie en danger, entre 2011 et novembre 2014.

En effet, ce praticien peu scrupuleux opérait régulièrement ses patients à la polyclinique du Grand Sud. Lors des opérations, il leur injectait de l'acide hyaluronique, un produit régulièrement utilisé en chirurgie esthétique, mais inefficace contre le surpoids, voire même dangereux. L'une de ses victimes a failli perdre la vie.

"Cet homme souffrait de complications après avoir subi une injection d’acide hyaluronique dans l’estomac pour combattre son obésité, en réduisant la sensation de faim, au bloc opératoire de la clinique Grand Sud", a expliqué une source proche de l’affaire au Parisien.

Lire aussi -Toulouse: un médecin poursuivi pour escroquerie, il annonçait recevoir jusqu'à 115 patients par jour

En plus de ces pratiques extrêmement dangereuses, le suspect se livrait à des escroqueries auprès de la caisse primaire d'assurance maladie et d'autres organismes sociaux, en facturant ces prestations sous le terme d'endoscopies, qui, elles, sont remboursées par la Sécurité sociale. Il y en aurait pour plus de 447.000 euros de fausses déclarations et au préjudice des patients à hauteur de 140.000 euros, sous forme de dépassements d'honoraires. 

C'est grâce le signalement d'un de ces patients auprès de la caisse primaire d'assurance maladie du Gard qui a permis de remonter la piste jusqu'au gastro-entérologue mis en cause. Lors de sa garde à vue, ce dernier n'a pas cherché à nier les faits qui lui sont reprochés. "Il assure qu’il a monté cette affaire pour gagner de l’argent alors qu’il traversait une période difficile personnellement et professionnellement", a précisé une autre source au journal.

Si 515 vicitmes ont déjà été enregistrées, il pourrait y en avoir encore plus. Une adresse mail est mise à disposition des potentielles victimes: ddsp30-victimehyalu@interieur.gouv.fr

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'homme de 54 ans exerçait en libéral au sein de la Polyclinique Grand sud de Nîmes.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-