Nord: 4 chèvres d'une ferme pédagogique mortes d'avoir été trop nourries par les visiteurs, malgré les interdictions

Nord: 4 chèvres d'une ferme pédagogique mortes d'avoir été trop nourries par les visiteurs, malgré les interdictions

Publié le 19/08/2017 à 15:17 - Mise à jour à 15:28
©Sam Uétuconay/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Danc une ferme pédagogique d'un parc de Wattrelos, dans le Nord, quatre chèvres sont mortes pour avoir été nourries excessivement. Les responsables des animaux expriment leur colère sur Facebook face à l'inconscience des visiteurs.

La plupart des zoos et des parcs abritant des animaux mettent en garde les visiteurs sur l'importance de ne pas nourrir les animaux. Et le plus souvent à raison comme vient de le rappeler ce triste fait divers rapporté par Nord Eclair et la Voix du Nord. Les représentants du Parc du Lion à Wattrelos dans le département du Nord ont fait montre de leur colère sur leur page Facebook le dimanche 13. En cause: quatre chèvres de cette "ferme pédagogique" sont mortes au cours de l'été pour avoir été trop nourries par les visiteurs et leurs enfants, malgré l'omniprésence de panneaux expliquant qu'il ne faut pas le faire.

Parmi les quatre mammifères décédés, trois étaient âgés de moins de cinq mois, et la dernière était âgée d'une dizaine d'années et était bien connue des visiteurs. Les animaux sont morts à cause d'un gonflement excessif de leur foie et pour cause: les chèvres sont des herbivores et ne peuvent digérer convenablement que des végétaux. Or, les visiteurs leur donnent à manger des céréales au chocolat et diverses friandises que ne peuvent pas assimiler facilement ces animaux à un point tel que l'excès en devient mortel. "Nous avons tenté de sauver les chèvres en faisant venir le vétérinaire, en installant des lampes chauffantes pour faire tomber la fièvre, mais cela n’a pas été suffisant…" explique à Nord Eclair une adhérente de l'association qui s'occupe du parc.

Sur la page Facebook, le responsable des animaux a expliqué, assumant être très en colère, que "oui, c'est vrai, un bout de pain ne va pas tuer un animal, mais il faut savoir que vous êtes des centaines à venir chaque jour, ce qui fait des centaines de bout de pains..."

Les responsables du parc sont d'autant plus en colère que l'année précédente, le même phénomène s'était déjà produit avec la perte de plusieurs animaux. Et malgré ces drames et la multiplication des avertissements, rien n'a changé en un an. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Quatre animaux sont morts pour avoir été trop nourris (illustration).

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-