Côte-d'Or: 17 chiens retrouvés morts de faim, l'éleveur arrêté

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Côte-d'Or: 17 chiens retrouvés morts de faim, l'éleveur arrêté

Publié le 13/03/2019 à 12:01 - Mise à jour à 12:08
© Jung Yeon-je / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un éleveur de chiens a été arrêté mardi 12 à Maligny en Côte-d'Or après que plusieurs cadavres de chiens, morts de faim, ont été retrouvés sur son exploitation. Une partie de son activité consistait à garder des chiens et chats de particuliers.

Un éleveur canin a été arrêté et placé en garde à vue mardi à Maligny (Côte-d'Or) pour "abandon volontaire d’animal domestique" et "détention de cadavres ou de parties de cadavres d’animaux", selon une information révélée par Le Bien Public.

Il était à la tête de l'élevage Lou Pantaï, qu'un riverain de son quartier a signalé auprès de la Fondation Brigitte Bardot, qui a ensuite prévenu les gendarmes. L'homme aurait quitté les lieux, laissant les animaux à leur sort.

Sur place, les forces de l'ordre ont retrouvé 17 cadavres de chiens morts de faim et de soif ainsi que quelques cadavres de chats dans des cages.

Lire aussi: Grand débat national - et la cause animale dans tout ça?

Une quarantaine d'animaux ont survécu à ces mauvais traitements. Les gendarmes les ont récupérés et confiés à des refuges.

Parmi les chiens et chats retrouvés vivants sur l'exploitation, il y avait aussi des animaux placés là en pension par des propriétaires partis quelques jours en vacances.

L'homme, dont ni l'âge ni l'identité n'ont été révélés, doit être jugé en comparution immédiation ce mercredi.

Rien que pour l'abandon, qui est considéré comme un acte de cruauté par le code pénal, il risque jusqu'à deux ans d'emprisonnement et 30.000 euros d'amende.

Et aussi:

Orne: le défenseur des animaux avait noyé 5 chiens

Savoie: une vingtaine de chiens empoisonnés à la mort au rat

Les policiers français peu formés à la gestion des chiens agressifs

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les gendarmes sont intervenus mardi matin à Maligny (Côte-d'Or) chez un éleveur de chiens et ont retrouvé 17 cadavres de canidés. (Illustration)

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-