Sabotage : 174 infrastructures télécoms en un an

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Sabotage : 174 infrastructures télécoms en un an

Publié le 14/04/2021 à 10:30 - Mise à jour à 10:35
© NICOLAS ASFOURI / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Le premier avril dernier, France Inter rapportait un bilan de 174 infrastructures télécoms endommagées en un an, sabotées ou incendiées, ce qui a causé d’importants préjudices, notamment des coupures de réseau dans de nombreuses communes, et a eu de lourdes conséquences sur le fonctionnement de services jugés d'utilité publique.

Des Français devenus technophobes

Des tribunes relayées sur internet, invitant à prendre les choses en main pour en finir avec les équipements qui permettent nos connexions internet, sont signalées comme principaux vecteurs de ce mouvement. Selon le procureur Eric Vaillan "le mode d'organisation et les différents documents trouvés sur les sites internet fréquentés par l'ultragauche laissent clairement entendre que les antennes-relais sont une cible pour cette mouvance". Cependant, pour Eric Bothorel, député des Côtes-d'Armor, porteur de plusieurs projets liés à l’inclusion numérique, les responsables de ces sabotages, ont plutôt un profil hybride : “On ne peut pas dire que c'est à chaque fois l'extrême gauche ou que ça ne concerne jamais l'extrême gauche… Ça a l'air assez spontané et venant de citoyens qui ont envie d'en découdre".

Pourquoi les attaques se sont surtout produites en milieu rural ?

Selon le ministère de l'Intérieur, ces tribunes sont accompagnées de manuels et fascicules détaillant les moyens techniques à mettre en œuvre pour dégrader ou détruire le matériel et même pour éviter toute interpellation. Ainsi, on conseil de s‘attaquer aux infrastructures isolées, peu protégées et donc facilement accessibles, en conséquence, en milieu rural. Certains groupes échangent leurs conseils avec des groupes similaires en Belgique, en Italie, aux Pays-Bas et au Royaume-Uni.

Des motivations tant politiques qu’environnementales et économiques

Jusqu'à maintenant, seules 24 personnes ont été interpellées pour 14 faits de dégradation. Leurs motivations semblent être la lutte contre la surveillance accrue, la collecte de données personnelles, mais aussi la crainte des ondes, et de la pollution visuelle, ou même parfois leur économie personnelle, à cause de la perte de valeur des habitations qui se trouvent près des infrastructures.

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Des manuels conseillent de s‘attaquer aux infrastructures isolées, peu protégées et donc facilement accessibles

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-