300 ans de prison pour le couple qui a violé ses filles pendant 14 ans

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

300 ans de prison pour le couple qui a violé ses filles pendant 14 ans

Publié le 25/03/2019 à 20:44 - Mise à jour à 20:48
© LOIC VENANCE / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un père et une mère de trois filles ont été condamnés ce lundi 25 dans l'Ohio à respectivement 221 ans et 86 ans de prison pour avoir violé et maltraité leurs enfants pendant près de 15 ans.

Le couple comparaissait pour une quarantaine d'accusations de viols commis sur leurs propres filles pendant près de 15 ans. Après deux semaines de procès et trois heures de délibération du jury, Herman See, 49 ans, et Angela Stites, 43 ans, ont été reconnus coupables et condamnés par la justice américaine à près de 300 ans de prison à eux deux.

Le procès se déroulait à Cincinatti (Ohio) et s'est conclu ce lundi. L'homme a été condamné pour 22 viols ainsi que d'autres délits y affairant. Le droit américain tolérant le cumul des peines, il a écopé pour l'ensemble de ses crimes de 221 ans de prison. Sa compagne a quant à elle été reconnue coupable de quatre viols, de nombreux cas de complicité et de mise en danger de la vie de mineurs. Elle a été condamnée à 86 ans de prison en tout.

Voir: Yvelines - une famille d'accueil soupçonnée de viols et de violences sur des enfants

Selon l'acte d'accusation, les trois victimes étaient mineures lorsque les viols ont débuté et une d'entre elle était âgée de moins de 13 ans. Le couple a réussi à perpétrer ses agressions pendant plus d'une décennie, entre 2001 et 2015, avant que l'une de leurs enfants témoigne.

Durant le procès, les victimes ont affirmé avoir vécu pendant des années avec la conviction que ces violences étaient des relations "normales" entre un père et ses filles. Deux des sœurs auraient été forcées d'avoir des relations sexuelles entre elles.

Lorsqu'elle se plaignait à sa mère, celle-ci lui répondait que c'était "un rêve", a témoigné une victime. Selon la jeune fille, cette dernière préférait dépenser son argent en drogues plutôt que pour nourrir ses enfants.

Durant les débats, Herman See a traité ses filles de "menteuses", dénonçant un "show hollywoodien" ou invectivant le juge. Celui-ci a rétorqué qu'il espérait que le système judiciaire ferait son travail et ne le laisserait sortir de prison que "dans une boîte".

Lire aussi:

Eure: il viole sa belle-sœur handicapée et la frappe pour provoquer une fausse-couche

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les deux parents ont été condamnés pour les viols perpétrés sur leurs filles pendant 14 ans.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-