A 7 ans, il tire avec l'arme de son père dans la cour de récré

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

A 7 ans, il tire avec l'arme de son père dans la cour de récré

Publié le 23/01/2019 à 17:41 - Mise à jour à 17:48
© Bertrand GUAY / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Un enfant de sept ans a ouvert le feu mardi dans sa cour de récré à Moissy-Cramayel en Seine-et-Marne. Il a tiré sans faire de blessé avec une arme qu'il a ramenée de chez lui. A noter que son père est policier et qu'il n'exerce pas dans ce département.

Le pire a été évité mais les élèves de l'école élémentaire des Grès de Moissy-Cramayel (Seine-et-Marne) s'en sortent tout de même avec une grosse frayeur. Mardi 22 après-midi, un petit garçon de sept ans a tiré dans la cour de récré avec une arme à feu qu'il avait ramenée de chez lui, et qui appartient probablement à son père policier (qui n'exerce pas dans ce département).

Selon Le Parisien, l'enfant en question a pu être rapidement identifié et n'est pas connu pour causer des problèmes. Les forces de l'ordre sont intervenues dans l'école, qui pourra rouvrir normalement jeudi.

L'inspection académique a précisé au quotidien francilien que "les élèves (n'étaient) pas choqués" par cet incident.

Lire aussi: un élève arrêté dans son lycée en possession d'armes factices

Les faits se sont produits au fond de la cour de récréation et aucun enfant n'a été blessé. Sans doute pris de panique, le petit garçon de sept ans a jeté l'arme après que le coup soit parti. Les policiers n'ont eu aucun mal à la retrouver.

Une enquête judiciaire a été ouverte et rapidement close par le parquet de Melun.

En revanche, une enquête disciplinaire a été ouverte pour comprendre comment cet enfant a pu se trouver en possession du pistolet. Le père policier, dont ni l'âge ni le grade n'ont été précisés, risque d'avoir des sanctions importantes…

Et aussi:

En CM1 et CM2, ils passent à tabac une institutrice dans la cour de récréation

Quand la cour de récré cristallise les inégalités filles-garçons

Guyane: un écolier de 10 ans poignarde un camarade dans la cour de récréation

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Un enfant de sept ans a tiré avec l'arme de son père policier mardi dans sa cour de récré, à Moissy-Cramayel (Seine-et-Marne).

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-