Abbeville: un ancien élève retourne dans son lycée pour enlever son ex-petite amie, il frappe une surveillante

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Abbeville: un ancien élève retourne dans son lycée pour enlever son ex-petite amie, il frappe une surveillante

Publié le 07/09/2017 à 09:36 - Mise à jour à 10:23
© Geoffroy Van der Hasselt / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Mardi, une surveillante d'un lycée professionnel d'Abbeville (Somme) a été agressée par un ancien élève revenu sur les lieux pour enlever son ancienne petite amie. Il a été rapidement arrêté après sa fuite.

La rentrée 2017 est décidément très mouvementée. Après une attaque de frelons à Amboise et une agression à l'arme blanche dans le Doubs, c'est un établissement d'Abbeville (Somme) qui a été le centre d'un fait divers. Mardi 5, un ancien élève a frappé une surveillante et enlevé son ancienne petite amie avant d'être interpellé.

Vers 10h du matin ce jour-là, un individu de 20 ans pénètre sans autorisation dans l'enceinte du lycée professionnel Boucher-de-Perthes. L'intrus est connu des lieux, pour avoir auparavant été scolarisé dans l'établissement et y avoir laissé le souvenir d'un élève du genre "agressif". Il revient dans son ancienne école avec une idée précise: forcer son ex-petite amie à venir avec lui.

Il est alors repéré par une surveillante de l'établissement qui débute à cette fonction. Elle demande à l'intrus de quitter immédiatement les lieux. Mais celui-ci n'en a visiblement pas l'intention. Se dirigeant vers la surveillante il va frapper cette dernière au visage assez sérieusement, lui occasionnant deux jours d'ITT. Il l'aurait également menacé d'une arme blanche, mais cette information n'a pas été confirmée.

L'homme va ensuite parvenir à quitter le lycée en compagnie de son "ex". Mais le dispositif déployé pour les retrouver les localisera sans peine et l'homme sera arrêté quelques heures plus tard dans un parc de la ville en compagnie de la lycéenne.

Le personnel enseignant de l'établissement a cependant tenu à faire connaître son mécontentement. Un des enseignants expliquera même à la presse locale que les lieux sont une "véritable passoire" pour les intrus.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


La police a rapidement retrouvé l'individu.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-