Accident de Bavincourt: trois ans et demi de prison pour le chauffeur sous l'emprise de la morphine et de l'héroïne

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Accident de Bavincourt: trois ans et demi de prison pour le chauffeur sous l'emprise de la morphine et de l'héroïne

Publié le 25/04/2017 à 07:13 - Mise à jour à 08:00
©Denis Charlet/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

En novembre 2016, son camion rempli de betteraves avait percuté un bus rempli d'enfants. La conductrice était morte et un jeune garçon a dû être amputé de deux membres. Le chauffeur fautif était drogué et visiblement pas en état de conduire. Il vient d'être condamné.

Le verdict est tombé. Grégory Vasseur, 36 ans, le chauffeur qui conduisait le poids lourd qui a percuté un bus rempli d’enfants le 14 novembre 2016 à Bavincourt dans le Pas-de-Calais a été condamné à trois ans et demi de prison. L’accident avait provoqué la mort de la conductrice du car et un enfant, gravement touché, a dû être amputé des deux pieds. Circonstances particulièrement aggravante, Grégiry Vasseur était, selon les analyses toxicologiques, sous l’emprise de l’héroïne et de la morphine lorsqu’il a pris le volant de son camion rempli de betteraves.   

Mais le procès a été très loin de satisfaire les 21 parties civiles à ce procès qui critiquent l’attitude de l’accusé et son manque d’explications. Et pour cause: le chauffeur routier prétend souffrir suite à l’accident d’une sérieuse amnésie et de ne plus se souvenir des circonstances du drame. Blessé lui-même dans l’accident, et plongé dans l’inconscience, ses souvenirs les plus récents à son réveil dataient… de 2004.

L’accusé a reconnu à la barre qu’il souffrait au moment du drame d’un état de fatigue avancé, que ses collègues prétendent avoir remarqué (bien qu’il ne se souvienne plus que ces derniers le lui ait signalé). Mais il nie avoir pris des produits stupéfiants. Il assure que la morphine provient probablement d’un traitement médicamenteux, pour lequel il n’a aucun justificatif. Quant à l’héroïne, s’il reconnaît être un ancien toxicomane, il jure ne plus avoir touché à cette drogue depuis longtemps.

Le procureur avait requis cinq ans de réclusion contre le chauffeur. Il sera finalement condamné à trois ans et demi et interdiction d’exercer de nouveau un métier en lien avec la conduite. Son avocat a annoncé sa volonté de faire appel.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le choc avait été violent, tuant la conductrice du bus.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-