Accident de car scolaire dans le Doubs: deux adolescents tués, quatre blessés légers

Accident de car scolaire dans le Doubs: deux adolescents tués, quatre blessés légers

Publié le 10/02/2016 à 12:07 - Mise à jour à 12:09
©Capture d'écran FranceTV
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Deux adolescents ont trouvé la mort ce mercredi dans un accident de bus scolaire dans le Doubs. Le véhicule est sorti de la route alors que les conditions météorologiques étaient mauvaises. L'accident a également fait plusieurs blessés légers.

Deux adolescents de 12 et 15 ans ont été tués et quatre autres personnes, dont le chauffeur du car, ont été légèrement blessées dans l'accident d'un car scolaire près de Montbenoît (Doubs) dans des conditions météo difficiles, mercredi peu après 7h30.

Le car de ramassage scolaire, qui transportait 32 enfants, se rendait au collège Lucie-Aubrac dans la commune de Doubs (près de Pontarlier), précise la préfecture dans un communiqué. "C'est un bus qui a fait une sortie de route", a expliqué le centre opérationnel de la gendarmerie du Doubs à l'AFP, précisant que "les conditions météo sont mauvaises".

Les raisons et circonstances de la sortie de route de l'autocar, qui circulait sur une voie étroite entre une montagne et une rivière, n'ont pas été précisées, mais aucune collision avec un autre véhicule n'a eu lieu, a-t-on indiqué.

Sur le lieu de l'accident, l'autocar a été retrouvé couché sur le flanc et avec le toit écrasé, et le sol était enneigé, selon les premiers éléments de l'enquête. L'opération de relevage du car scolaire a eu lieu dans la matinée, selon la préfecture. Les quatre blessés ont été évacués vers l'hôpital de Pontarlier, ajoute-t-elle.

La région a subi de fortes pluies et des vents violents dans la nuit de mardi à mercredi, selon Météo-France, rendant sans doute les conditions de circulation difficiles. L'accident, a précisé la préfecture, s'est produit sur la route départementale 437 tout près de Montflovin, petite ville située à quelques kilomètres de la frontière suisse. Le sous-préfet de l'arrondissement de Pontarlier, ainsi que le préfet du Doubs, se sont rendus sur place.

Selon le principal adjoint du collège Lucie-Aubrac, Franck Lucea, joint par l'AFP, les adolescents se trouvant dans le car étaient "des collégiens, et peut-être des lycéens". "Nous mettons en place une cellule d'écoute avec des psychologues et une infirmière scolaire", a-t-il ajouté.

"Pour l'instant, on essaie de maintenir au maximum une activité normale dans l'établissement", qui compte 635 élèves, a dit Franck Lucea.

Le président de la République François Hollande a indiqué dans un communiqué que "toute la lumière sera(it) faite sur les circonstances de ce drame" et a adressé "aux proches des victimes (ses) sincères condoléances et les assure de la solidarité de toute la Nation" tandis que le Premier ministre Manuel Valls a rapidement réagi via twitter en exprimant une "immense tristesse".

Dans un communiqué, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a "fait part de sa vive émotion" après le décès "de deux adolescents de 12 et 15 ans" dans cet accident et son homologue de l'Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem a exprimé "ses condoléances aux familles des victimes, et tout son soutien aux blessés et à leurs proches ainsi qu’aux équipes éducatives dans cette terrible épreuve".

Une cellule médico-psychologique a été activée à la salle des fêtes de Montbenoît, a indiqué la préfecture. Un numéro vert a été mis en place au 0805.090.125.

Le plus grave accident d'autocar en France reste celui de Beaune (Côte d'Or) qui avait fait 53 morts, dont 44 enfants, le 1er août 1982. Le 2 juin 2008, sept enfants avaient été tués à Allinges (Haute-Savoie) dans la collision entre un TER et un car scolaire à un passage à niveau au lieu-dit Mésinges. Et en octobre dernier une collision, près de Libourne (Gironde), avait fait 43 morts.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La route enneigée pourrait être à l'origine du drame.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-