Accident de Puisseguin: messe du souvenir et marche de recueillement

Accident de Puisseguin: messe du souvenir et marche de recueillement

Publié le 25/10/2015 à 11:10 - Mise à jour à 11:31
©Regis Duvignau/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Ce dimanche est une journée de journée de recueillement et du souvenir pour les familles des 43 morts de l'accident de car de Puisseguin. Une messe et une marche de recueillement va avoir lieu dans la commune de Petit-Palais, durement touchée par le drame.

Après le choc, le temps des prières et du recueillement. Ce dimanche 25, une messe du souvenir était prévue à 11h dans l'église de Petit-Palais en mémoire des 43 victimes du tragique accident entre un car et un camion de transport de bois qui s'est déroulé au matin du vendredi 23 près de la commune de Puisseguin. Une marche de recueillement était également organisée, dans l'après-midi, à 15h.

Au total, 18 communes ont été touchées par le drame, à savoir qu’une ou des victimes, soit décédées soit blessées, en sont originaires, dont une en Normandie d’où sont originaires le conducteur du camion et son fils. La plus touchée reste la commune de Petit-Palais avec une vingtaine de personnes décédées.

Une autre cérémonie d'hommage aura lieu mardi 27 à Petit-Palais en présence de François Hollande, de proches des victimes, d'élus locaux et de membres du gouvernement. Ce sera "une manifestation laïque, c'est le choix des maires", a précisé Philippe Buisson, maire de Libourne, et président de la communauté d'agglomération du Libournais. "Une cérémonie mémorielle sans cercueils", a-t-il ajouté, précisant que le choix de la date et du lieu avait été arrêté "en accord avec les maires et les familles".

Le président de la République, qui était en Grèce au moment de l’accident, s’est entretenu samedi 24 avec le maire de Petit-Palais "pour lui faire part de sa solidarité face à cette épreuve".

Ce dimanche matin, 24 corps calcinés avaient été extraits des carcasses et transférés vers l'Institut médico-légal de Bordeaux, selon le commandant Patrick Chilliard, un responsable du Pôle judiciaire de la gendarmerie nationale. Les enquêteurs poursuivent avec minutie la pénible identification des victimes et la délicate élucidation des causes du drame.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Ce dimanche sera un jour de recueillement en Gironde après l'accident de car de Puisseguin vendredi 23.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-