Accident de Rohan: début du procès du conducteur responsable de la mort de quatre passagers

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Accident de Rohan: début du procès du conducteur responsable de la mort de quatre passagers

Publié le 10/06/2016 à 14:42 - Mise à jour à 14:43
©Capture d'écran BFMTV
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

Le procès du jeune conducteur mis en cause dans un accident de voiture, lors duquel quatre adolescents de 15 à 17 ans avaient trouvé la mort en août dernier à Rohan (Morbihan), s'est ouvert vendredi matin à huis clos devant le tribunal des enfants à Vannes.

Dix jeunes gens, dont le conducteur âgé de 17 ans - qui avait pris le volant sous l'emprise de l'alcool et sans permis - avaient également été blessés dans cet accident. Le jeune homme, qui n'a jamais été détenu, est poursuivi pour "homicides et blessures involontaires aggravés". Le procès est prévu sur une journée.

Le drame était survenu sur une route départementale après une soirée privée très alcoolisée réunissant 15 jeunes, tous mineurs, dans la nuit du samedi 1er août. Les parents du jeune homme qui recevait étaient absents, et les jeunes devaient rester dormir sur place.

Entre minuit et une heure, le jeune homme s'était isolé dans le véhicule familial, avec un autre garçon, "pour discuter", avait expliqué à l'époque le vice-procureur de la République de Vannes, Yann Le Bris.

Ils ont ensuite été rejoints par douze des autres adolescents, qui se sont entassés dans le véhicule de cinq places: trois à l'avant, sept à l'arrière, quatre dans le coffre... Une fois dans la voiture, un Berlingo Citroën, ils décident de quitter les lieux, mais "sans destination précise", avait relaté le vice-procureur. "On roule...", semble avoir été leur seule motivation.

Moins de trois kilomètres plus tard, le véhicule avait fait une embardée puis plusieurs tonneaux avant de s'immobiliser dans un fossé. Il y a "deux causes évidentes à cet accident, la conduite sans permis (du jeune conducteur) et la surcharge du véhicule", avait également déclaré Yann Le Bris.

Le taux d'alcoolémie de 0,83 g/l retrouvé chez le jeune conducteur est au-dessus du seuil légal de 0,50 et même 0,20 pour les jeunes conducteurs. Les analyses n'ont en revanche pas montré de trace de stupéfiants.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le procès du jeune conducteur mis en cause dans un accident de voiture, lors duquel quatre adolescents de 15 à 17 ans avaient trouvé la mort en août dernier à Rohan (Morbihan), s'est ouvert vendredi matin.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-