Une skieuse de fond meurt écrasée par une dameuse en Haute-Savoie

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Une skieuse de fond meurt écrasée par une dameuse en Haute-Savoie

Publié le 06/12/2017 à 20:23 - Mise à jour à 20:27
© JEAN-PIERRE CLATOT / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Une femme d'une cinquantaine d'années est décédée ce mercredi après-midi, écrasée par une dameuse, alors qu'elle faisait du ski de fond. Le drame s'est déroulé dans le domaine encore fermé de Praz-de-Lys, à Taninges en Haute-Savoie.

Une femme d'une cinquantaine d'années est morte ce mercredi 6 après-midi, vers 15h, écrasée par une dameuse qui reculait, et qui travaillait sur une piste de ski de fond du domaine Praz-de-Lys, à Taninges en Haute-Savoie.

La victime était justement en train de pratiquer ce sport quand l'engin a reculé, ne l'a pas vue et l'a écrasée, selon une information révélée en premier lieu par le journal du Dauphiné Libéré.

La quinquagénaire était en arrêt cardiaque quand les secours sont arrivés. Ils n'ont rien pu faire et ont dû se résoudre peu de temps après au fait qu'elle était morte sur le coup.

Ce sont les secouristes de l'équipage mixte PGHM (Pelotons de gendarmerie de haute montagne) et GMSP (Groupe montagne des sapeurs-pompiers) qui l'ont prise en charge et l'ont héliporté vers un hôpital sur Annecy.

Lire aussi: les stations de ski surfent sur l'arrivée précoce de la neige

Une enquête a été ouverte et le PGHM devra éclaircir les circonstances du drame avec la brigade de gendarmerie de Taninges. Mais les investigations s'annoncent compliquées car il n'y a aucun témoin de l'accident.

A noter que le domaine Praz-de-Lys est encore inaccessible au public et que, donc, la piste sur laquelle la victime faisait du ski de fond était aussi fermée.

Tous les domaines skiables sont progressivement en train d'ouvrir au public, mais en Haute-Savoie, certaines zones ne sont pas encore suffisamment enneigées et beaucoup de stations sont encore fermées. C'est le cas du Praz-de-Lys, mais aussi de Morzine, de Samoens, de Morillon, ou encore de Praz-sur-Arly, qui sont des stations de plus ou moins basse altitude (1.100 mètres ou moins).

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Une femme qui faisait du ski de fond sur le domaine de Praz-de-Lys, à Taninges en Haute-Savoie, est morte ce mercredi écrasée par une dameuse qui reculait.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-